Logo Corpus

La malnutrition : le soin

La lutte contre la malnutrition des enfants passe en tout premier lieu par la promotion de l'allaitement maternel dès la naissance. Après les 6 mois de l'enfant, des pâtes nutritives, qui agissent comme compléments alimentaires, ou bien des aliments thérapeutiques, lorsque la malnutrition est trop sévère, sont prescrits jusqu'à la guérison.

Ouvrircompléments pédagogiques

02:24
Lycée Général et technologique, 1re STSS

Dans les zones géographiques particulièrement concernées (Afrique subsaharienne par exemple), la lutte contre la malnutrition s’organise notamment autour de la préconisation de l’allaitement maternel et de la détection des enfants en situation de sous-alimentation, de malnutrition aiguë modérée ou de malnutrition aiguë sévère. Ici, la réalisation de mesures anthropométriques, simples à mettre en œuvre (mesure du tour de bras), permet d’obtenir des informations utiles sur l’état nutritif des jeunes enfants.
Pour prévenir, mais aussi et surtout pour guérir, les différentes formes de malnutrition, des campagnes de distribution collective de compléments alimentaires sont organisées. Ainsi, dans les cas de malnutrition aiguë modérée, des pâtes énergétiques viennent compléter l’alimentation courante des enfants. Les enfants déclarés en état de malnutrition aiguë sévère reçoivent, eux, des pâtes hyperénergétiques enrichies en matières grasses. Ces aliments thérapeutiques doivent constituer leur apport alimentaire exclusif.

Séquence comportant des extraits filmés au sein des populations illustrant la prise de mesures corporelles pour détecter les enfants malnutris, la distribution collective de compléments alimentaires, la distribution de pâtes énergétiques pour les enfants en situation de malnutrition aiguë sévère, le témoignage d’une mère dont l’enfant est malnutri.

Prévention et détection de la malnutrition, prise en charge de la malnutrition aiguë modérée et sévère, pâtes énergétiques.

Pour améliorer l’efficacité du dépistage des sujets malnutris, les agents de santé doivent engager une recherche active au sein même des communautés, pas seulement au niveau des centres de soin. Selon le tableau clinique établi par l’agent de santé, la prise en charge du patient nécessite la prescription d’aliments énergétiques thérapeutiques prêts à l’emploi, au domicile ou au centre de santé. Ces aliments doivent répondre à un cahier des charges strict, notamment en ce qui concerne leur composition (mais aussi leur goût et leur consistance pour permettre une ingestion par les enfants dès l’âge de six mois).
Ainsi, en programme de 1re ST2S (« Biologie et physiopathologie », pôle « Fonction de nutrition », « Aliments et équilibre alimentaire », « Groupes d’aliments et caractéristiques nutritionnelles »), une étude détaillée de la composition des poudres ou pâtes alimentaires peut servir de support (en comparaison avec la composition du lait maternel par exemple) pour retrouver le rôle de tel ou tel nutriment pour l’organisme et par conséquent, la nécessité de sa présence dans ces aliments thérapeutiques.

Vidéos associées