Logo Corpus

Immunité et environnement

Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, met en évidence les liens qui existent entre environnement et réactions du système immunitaire. Si les mesures d’hygiène, l’usage de vaccins et d’antibiotiques ont permis de faire disparaître certaines maladies ou d’en guérir d’autres plus efficacement, la modification de notre environnement infectieux a produit des effets tout à fait inattendus…

Ouvrircompléments pédagogiques

02:10
Cycle 4, 3e

Jean-François Bach explique que toutes les fonctions de notre organisme dépendent à la fois de la génétique mais également de l’environnement, y compris notre système immunitaire.
L’environnement peut modifier le fonctionnement de ce dernier ou en être la cible à cause de la présence de certaines molécules. Il rappelle que ce type de réaction intervient lors des allergies.
Il constate aussi que notre environnement infectieux se restreint de plus en plus dans notre entourage. Cet excès d’hygiène et de propreté peut avoir un effet défavorable car notre système immunitaire n’est plus assez sollicité par l’environnement infectieux, induisant ainsi, dans les pays développés, l’augmentation constante depuis 20 ans de la fréquence de certaines maladies auto-immunes ou allergiques voire de certaines leucémies.

Interview de Jean-François Bach, professeur de l’Académie des sciences.

Hygiène et immunité, risques liés à l’excès d’hygiène.

Cette vidéo peut être passée en fin de chapitre sur « Les réactions immunitaires » afin de montrer aux élèves les risques d’un excès d’hygiène face à un environnement infectieux et les conséquences que cela implique au niveau de notre système immunitaire. Elle trouvera aussi sa place en 1re ES/L dans le thème « Nourrir l'humanité », partie « Qualité et innocuité des aliments, le contenu de nos assiettes ».

Vidéos associées