Logo Corpus

Hépatites : l’histoire

La jaunisse, l’un des symptômes de l’hépatite, est déjà décrite dans des textes antiques, mais c’est au XIXe siècle que le Tchèque Karel Rokitansky découvre le premier le virus hépatique. Il faudra attendre les années 1970 pour que les virus des hépatites A et B soient formellement identifiés, et 1989 pour découvrir celui de l’hépatite C. Ce dernier est présent dans le sang et peut donc se transmettre lors de transfusions ou d’échanges de seringues.

Ouvrircompléments pédagogiques

02:54

Ce film d’animation commenté décrit l’évolution des connaissances concernant les hépatites, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. D’abord reconnues par l’apparition d’une jaunisse, leur signe clinique principal, les hépatites ont longtemps été associées au manque d’hygiène, responsable de contaminations fécales.
La découverte du virus hépatique remonte au milieu du XIXe siècle, mais ce n’est que dans les années 1970 que les virus de l’hépatite A (VHA) et B (VHB) sont formellement identifiés. Quelques années plus tard, une nouvelle forme du virus – le VHC –, transmise par voie sanguine (et donc notamment liée à la toxicomanie), est découverte.
Les premiers traitements voient le jour dans les années 1990. Ils sont constitués d’un cocktail d’interféron et d’une molécule antivirale, mais ne sont efficaces que dans 50 % des cas. Depuis 2013, des traitements de nouvelle génération, les antiviraux à action directe, offrent de bien meilleures perspectives mais sont vendus à prix très élevé.

Film d’animation.

Découverte des virus des hépatites, transmission entérale, transmission parentérale, traitements antiviraux.

Le référentiel du brevet de technicien supérieur en analyses de biologie médicale comporte un enseignement de microbiologie. Au sein de cette thématique, le chapitre de systématique virale du module 5 de virologie intègre les hépatites. À ce titre, cette séquence vidéo peut servir d’introduction à cette thématique. Elle permet notamment de présenter la chronologie de l’évolution des connaissances concernant les hépatites et d’insister sur la différence entre infection par voie entérale, liée au péril fécal, et la transmission par voie parentérale, liée aux échanges de fluides biologiques. Ces notions sont fondamentales et spécifiques à l’enseignement dans cette section.
D’autre part, une première approche des traitements spécifiques des infections virales peut être abordée, de manière à bien les différencier des traitements antibactériens.

Vidéos associées