Logo Corpus

Fumer ou pas

Chencho, Laura, Élise, Yaël et les autres ont entre 13 et 18 ans. Ils sont filles et garçons, vivent en ville ou à la campagne, habitent seuls ou chez leurs parents. Ils nous racontent, chacun à leur manière, l’expérience de leur première cigarette. Entre désir de grandir, d’appartenir au groupe et considérations économiques, certains ont choisi de continuer à fumer et d’autres pas… Pourquoi ?

Ouvrircompléments pédagogiques

03:38
Cycle 4

Des adolescents et jeunes adultes parlent librement de leur rapport à la cigarette. Qu’ils soient des fumeurs réguliers ou occasionnels, ils racontent leur première cigarette et les raisons pour lesquelles ils l’ont fumée la première fois. L’attrait de l’interdit, le besoin de se sentir intégré à la communauté des aînés, le rite de passage à l’âge adulte, sa fonction apaisante ou tout simplement le désir de tester le goût du tabac sont tour à tour évoqués. Avec le recul, ils s’en sentent pour certains déjà prisonniers, ou au contraire, capables de s’en détourner aisément. Ils n’ignorent pas les risques que la cigarette fait peser sur leur santé et évoquent aussi la charge économique qu’elle représente pour leur budget.

Témoignages d’adolescents et de jeunes adultes.

Cette vidéo peut être reliée à la thématique du fonctionnement de l’appareil respiratoire et des substances nocives susceptibles de perturber son fonctionnement.

La séquence est constituée d’une suite de témoignages qui ont pour objectif de faciliter le débat et les prises de position des jeunes sur le sujet traité. Elle porte donc sur des représentations, des définitions et des manières de faire adolescentes, sans proposer une vision normative de la santé avec les bons ou les mauvais comportements, les bonnes ou les mauvaises attitudes. L’objectif est ici d’inciter d’abord à la prise de parole sur le sujet.
L’âge de la première cigarette se situe environ à 14 ans. L’usage quotidien du tabac s’installe plus tardivement, c'est-à-dire vers 15 ans. Selon les dernières données de l’OFDT, l’expérimentation du tabac est relativement stable ces dernières années, voire suit une courbe à la baisse pour les plus âgés (16-17 ans). Cependant, l’expérimentation est plus souvent suivie d’une installation dans un tabagisme quotidien qui lui, est en hausse. La féminisation du tabagisme est un phénomène lui aussi en augmentation.
La prévention du tabagisme ne peut se résumer à l’information sur les risques du tabac et à un changement de comportement individuel. La réflexion sur ce thème doit s’ouvrir vers la compréhension des stratégies des vendeurs de tabac, une analyse des campagnes publicitaires, une compréhension des enjeux économiques. La liberté individuelle, la pression sociale et collective, sont également des thématiques à aborder. De nombreuses disciplines peuvent être associées à cette réflexion et à une action de prévention sur ce thème.

Vidéos associées