Logo Corpus

Et la contraception ?

Chencho, Laura, Élise, Yaël et les autres ont entre 13 et 18 ans. Ils sont filles et garçons, vivent en ville ou à la campagne, habitent seuls ou chez leurs parents. Ils font l’inventaire des moyens de contraception qu’ils connaissent, de leurs avantages et de leurs inconvénients. Chacun fait preuve de maturité au seuil d’une sexualité qui s’éveille.

Ouvrircompléments pédagogiques

03:05

Neuf adolescents issus de régions et de milieux sociaux variés, d’âge et de sexe différents, répondent à une série de questions sur la contraception. Quels moyens de contraception connaissez-vous ? Comment ça marche ? Si vous aviez à choisir, lequel prendriez-vous ? Quelles sont les contraintes et les avantages de chacun ? La pilule pour les garçons, qu’en pensez-vous ? À travers leurs réponses, ils passent en revue à peu près tous les moyens existants, mettent en évidence la différence qui existe entre contraception et prévention des MST et soulèvent la question de la responsabilité partagée des filles et des garçons devant les choix que pose la contraception. Leur témoignage révèle un haut degré d’information sur le sujet, mais il y perce tout de même parfois une pointe de naïveté.

Témoignages d’adolescents et de jeunes adultes.

Cette vidéo peut être reliée à la notion de la prise en charge de façon conjointe et responsable de sa vie sexuelle et à la maîtrise de la procréation.

La séquence est constituée d’une suite de témoignages qui ont pour objectif de faciliter le débat et les prises de position des jeunes sur le sujet traité. Elle porte donc sur des représentations, des définitions et des manières de faire adolescentes, sans proposer une vision normative de la santé avec les bons ou les mauvais comportements, les bonnes ou les mauvaises attitudes. L’objectif est ici d’inciter à la prise de parole sur le sujet.
Prendre une contraception n’est pas un acte anodin. Le choix d’un moyen de contraception ne peut se faire sans une connaissance de son corps, une réflexion sur son mode de vie. Et il est important dans le discours sur la contraception d’associer les garçons, de trouver une manière de leur parler, de les écouter.

Vidéos associées