Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
MENU

Selection

2017-2018

coll. Archives nationales de France

Avis d'exécution de Blanche Paugan, 17 septembre 1940.

 

L'occupant allemand applique une répression sévère immédiatement, même s'il veut se donner une image bienveillante. Blanche Paugan est condamnée à mort pour avoir saboter des fils téléphoniques de l'armée allemande. Sa condamnation à mort est commuée en travaux forcés à perpétuité. Déportée, elle meurt au camp de Bergen Belsen en 1945.