Présentation

Vecteur essentiel de transmission de la mémoire, le Concours national de la Résistance et de la Déportation offre aux élèves l'opportunité d'approfondir leurs connaissances sur des aspects fondamentaux de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, et de susciter une réflexion civique.

Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l'Éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations d'anciens résistants et déportés, le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est un concours scolaire destiné à susciter une réflexion civique chez les élèves en s'appuyant sur l'enseignement de l'histoire de la Résistance et de la Déportation.

Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l'objet d'un véritable travail interdisciplinaire. Ce travail s'appuie souvent sur des rencontres (anciens résistants et déportés, survivants de la Shoah...), des partenariats (associations mémorielles, fondations, ONACVG, Archives nationales, archives départementales, musées de la Résistance et de la Déportation...) et des visites de lieux de mémoire.

Les élèves peuvent s'engager dans ce concours de façon individuelle ou collective. Leur travail est évalué et valorisé à l'échelon académique puis national.

L'organisation générale du CNRD est régie par l'arrêté du 23 juin 2016 publié au JORF du 28 juin 2016.

Les partenaires du Concours national de la Résistance et de la Déportation

L'Agence pour l'enseignement du français à l'étranger

L’Assemblée des départements de France

L'Association des professeurs d’histoire et de géographie

L’Association nationale des anciens combattants et ami(e)s de la Résistance

La Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes

La Fondation Charles de Gaulle

La Fondation de la France libre

La Fondation de la Résistance

La Fondation du camp des Milles

La Fondation du Mémorial de la Shoah

La Fondation pour la mémoire de la Déportation

La Fondation pour la mémoire de la Shoah

La Mission laïque française

La Société des familles et amis des anciennes déportées et internées de la Résistance

La Société nationale des chemins de fer français

Le Centre de la Résistance et de la Déportation

Le Centre européen du Résistant déporté au camp du Struthof

Le Groupe France Télévision

Le Ministère de la Justice

Le Ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Le Ministère de l'Éducation nationale

Le Ministère des Armées

Le Musée de la Résistance nationale

Le Musée du général Leclerc / Musée Jean Moulin

Le Service interministériel des Archives de France

Le Souvenir français

L'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense

L'Institut national de l'audiovisuel

L'Office national des anciens combattants et victimes de guerre

L'Ordre de la Libération

L'Union départementale des combattants volontaires de la Résistance de Maine-et-Loire

L'Union des déportés d'Auschwitz

L'Union nationale des associations de déportés et internés de la Résistance et familles

Réseau Canopé