Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Les villes sous l'Occupation : Toulouse, série documentaire réalisée par Caroline Colonna, Vincent Nequache & Olivier Lacaze (2018)
Vendredi, 14 Décembre, 2018 - 20:50 - Vendredi, 21 Décembre, 2018 - 22:20

Totalement occupée en novembre 1942, la France métropolitaine s’est organisée sous le joug allemand en fonction du degré d’oppression et de résistance. Qu’ils vivent en zone sud sous l’égide du régime de Vichy, ou bien en zone occupée directement sous le contrôle des Allemands, les Français ont dû choisir : résister, collaborer ou rester neutres. Héros ou traîtres, Français ou Allemands, civils, militaires, miliciens, résistants, ils ont tous un vécu intimement lié à leur ville, qui façonnera le destin de la France. Et que ce soit à Brest, Lyon, Bordeaux ou Toulouse, chaque grande ville a sa propre histoire. À travers des témoignages d'habitants ayant vécu cette période, de résistants, de survivants mais aussi d’historiens locaux, cette collection documentaire décrit comment vivaient ces millions de Français, « à l’heure allemande ».

  • "Bordeaux", réalisé par Vincent Nequache, 14 décembre à 22:10Bordeaux, ville paisible du sud-ouest de la France, réputée pour sa célèbre place des Quinconces et son grand port maritime, accueille chaque année des millions de visiteurs. Mais il y a plus de 75 ans, les Bordelais ont vécu l´une des pages les plus sombres de leur histoire. Entre 1940 et 1944, l´Allemagne va faire de Bordeaux une de ses principales bases stratégiques qui va changer à jamais l´histoire de la capitale girondine. Secondée par le régime de Vichy, l´envahisseur mène une politique de ségrégation extrêmement violente. De ce fait, la Résistance se développe en parallèle. Les réseaux et les maquis prennent de plus en plus d´importance dans le département mais sont durement frappés par la célèbre affaire Grandclément, un chef de réseau retourné par le chef de la Gestapo bordelaise. Bordeaux ne sera libérée de son emprise qu´à l´annonce de la capitulation allemande le 8 mai 1945.

  • "Brest", réalisé par Olivier Lacaze, 21 décembre à 22:20 : Brest, métropole de plus de 208 000 habitants, est l'une des villes françaises les plus bombardées de la Seconde Guerre mondiale. Cette ville, désormais moderne, a été entièrement reconstruite depuis. A l'origine de cet acharnement, son port militaire en eau profonde, le plus à l'ouest de France à 200 kilomètres à peine des côtes anglaises. C'est également le point le plus avancé dans l'Atlantique face à l'Amérique. Dès juin 1940, les Allemands s'en emparent pour y construire le plus grand bunker sous-marin de tous les temps. 500 000 m3 de béton coulés en 500 jours seulement. De quoi abriter, au plus fort du conflit, les redoutables sous-marins U-boot qui font des ravages dans la bataille navale opposant Allemands et Alliés. Pour la population brestoise, c'est le début d'un long cauchemar mais aussi d'une résistance active et efficace. Ce documentaire retrace l'histoire de Brest, bastion breton martyr de la Seconde Guerre mondiale.

  • "Toulouse", réalisé par Caroline Colonna, 14 décembre à 20:50Située en zone libre, Toulouse prend très tôt parti contre le régime de Vichy. Ville refuge aux traditions d´hospitalités pour tous ceux qui fuient franquisme, fascisme et nazisme, la résistance toulousaine commence dès le 18 novembre 1942, une semaine après l´arrivée des Allemands. Parmi les plus symboliques, le cardinal Jules Saliège demande alors à tous les chrétiens de porter secours aux internés et organise un ravitaillement secret. Autre particularité de la Résistance toulousaine, le réseau Morhange est un cas à part, une cellule de contre-espionnage destinée à l´élimination physique des ennemis. Militaires et policiers pour la plupart, ils sont entraînés à l´usage des armes. Et au-delà de ce réseau, naissent d´autres cellules de résistance dont les FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans de la Maind'œuvre Immigrée) de la 35e Brigade, principalement animée par des guérilleros espagnols, et consacrée au sabotage. Toulouse, de par sa position géographique, sa sensibilité politique et son engagement par les armes, est une ville à part sous l´Occupation. Une histoire à découvrir.

  • "Lyon", réalisé par Vincent Nequache, 21 décembre à 20:50

RMC Découverte, 4 x 75 min.