Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Soirée Résistance sur France 2
Mardi, 4 Mai, 2021 - 21:05

Soirée Résistance sur France 2 à partir de 21h05

Diffuson de deux films

L’Histoire secrète de la Résistance – un film de Caroline Benarrosh 111mn

Consultant historique : Olivier Wieviorka

Cette Fiction-documentaire événement raconte la naissance puis l’unification de la résistance a travers les portraits de 4 hommes et d’une femme. Ils viennent de tous les milieux, leurs opinions politiques divergent  mais tous  partagent  une  même volonté de se battre pour libérer la France.

En plongeant dans leurs biographies, en s’appuyant sur l’expertise d’historiens, ce documentaire qui articule images d’archives et scènes de fiction reconstitue minutieusement les parcours personnels et intimes de ces résistants. Il raconte leurs faits d'armes mais aussi leurs doutes et leurs rivalités.

Les résistants sont incarnés par des acteurs et les textes sont issus de leurs mémoires.

  • Jean Moulin, figure phare de la résistance française, qu'il a organisée et unifiée au sein du Conseil national de la résistance.
  • Henry Frenay, dans un premier temps pétainiste et très critique vis à vis de de Gaulle, va fonder l’un des mouvements les plus importants de la zone libre.
  • Berty Albrecht, crée un service social pour aider les prisonniers. Elle est arrêtée 3 fois. La dernière, par Klaus Barbie. 
  • Gilbert Renault, se rêvait producteur de cinéma, il va  devenir agent secret. Ses informations vont changer le cours de la guerre.
  • George Beaufils, membre du Parti communiste, est convaincu que ce sont des actions violentes et les attentats contre l’occupant qui sont les plus efficaces. Quelque qu’en soit le prix

Replay jusqu’au 11 mai 2021

Histoire secrète résistance Benarrosh

 

Les lycéens, le traître et les nazis – un film de David André, 2019, 63mn

Il y a 80 ans, le 11 novembre 1940, lycéens et étudiants se rassemblèrent en chantant sur les Champs Élysées pour protester contre l’Occupation allemande et les débuts de la Collaboration. Cette manifestation, interdite par les autorités, entendait célébrer avec provocation le jour de la victoire de la France contre l’Allemagne en 1918. Rassemblés par milliers, sévèrement réprimés par la Wehrmacht, ces jeunes signèrent ce jour-là l’un des tous premiers actes de résistance. Ce rassemblement fut aussi un moment fondateur dans l’émergence des réseaux de lycéens résistants : c’est l’épopée extraordinaire et bouleversante de l’un de ces réseaux que dévoile, pour la première fois, ce documentaire.

Le 6 juin 1944 et dans les jours qui suivent, plus d’une centaine de lycéens parisiens quittent la capitale, par petits groupes. Ils filent vers le Sud pour aller combattre les Allemands. L’aviation anglaise doit leur parachuter des armes dans les forêts de Sologne. Ils sont issus des grands lycées parisiens. Regroupés dans une organisation appelée le Corps Franc Liberté, ils font partie des plus jeunes résistants que la France ait connue. Dans les greniers, dans les caves des lycées, ils se sont entraînés et ont été finalement intégrés aux Forces Françaises de l’Intérieur.

Extrêmement prudents, ils ignoraient pourtant une chose : un lycéen de leur réseau informait la Gestapo depuis plusieurs années. Pourquoi a-t-il trahi ? Etait-il le seul ? Le 10 juin 1944, il est trop tard pour se poser ces questions. 41 lycéens sont massacrés ce matin-là : les parents découvriront bientôt leurs corps. 15 périront en déportation. Des dizaines d’autres encore se cacheront dans les bois et repartiront combattre. Cette tragédie eut lieu le même jour que le massacre d’Oradour-sur-Glane qui semble l’avoir éclipsée dans nos mémoires. Et pourtant, grâce aux témoignages de trois survivants et à de nombreuses archives, l’épopée de ces lycéens résistants peut être aujourd’hui racontée. Elle rend hommage au courage et à l’engagement de ces jeunes lycéens que les livres d’Histoire ont oubliés.

Replay jusqu'au 12 mai 2021

Les lycéens le traître les nazis David André 2019 fiction

Documents complémentaires :

Sur LUMNI.fr       Comment s’est formé le corps franc Liberté ?    Quels lycéens faisaient partie du corps franc Liberté ?

Sur le site de la Fondation de la Résistance 

Une notice biographique concernant Claude Hallouin, né le 19 août 1923 à Vendôme (Loir-et-Cher). Il est en classe préparatoire au lycée Henri IV à Paris lorsqu'en novembre 1941, il entre au mouvement de Résistance Les Volontaires de la Liberté, dirigé par Jacques Lusseyran.

Sur le site des Amis de la Fondation de la Résistance

Jeanne Boucourechliev-Bayet, la sœur de François BAYET, né le 24 mai 1926 à Paris, arrêté le 10 juin 1944 à la Ferré-Saint-Aubin (Loiret), Jeanne Boucourechliev-Bayet raconte son parcours en Résistance.

« François rallia le corps franc Liberté, patronné au départ par le réseau Vélites-Thermopyles, qui recrutait principalement dans les facultés et, dans les lycées de la rive gauche, les élèves des classes préparatoires et terminales. Quel était le rôle des corps francs parmi les activités nombreuses et variées menées dans la Résistance ?...

Sur le musée de la Résistance en ligne

Extrait d’un témoignage filmé par l’AERI en février 2009 d’une durée de 2mn56

Claude Ducreux : la trahison à la Ferté-Saint-Aubin. " Mes camarades de la Ferté-Saint-Aubin ont tous été tués...

Sur le blog Terre de Sologne

Article 10 juin 1944 – Pour que l’on n’oublie jamais. Présentation du site des fusillés du Cerf-Bois et du By, de Marcilly en Villette.

Ferté-Saint-Aubin fusillés corps franc liberté 10 juin 1944

 

Soirée Résistance sur France 2, mardi 4 mai 2021 à partir de 21h05