Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
MENU
Libération de Carentan (photographe : militaire de l’armée américaine).

Libération de Carentan (photographe : militaire de l’armée américaine).

La ville de Carentan est libérée

À l’arrière du secteur ouest, donc américain, des plages de Débarquement, la ville de Carentan était un important nœud routier et ferroviaire. Elle se trouvait à la charnière des têtes de pont d’Utah et d’Omaha Beach. Pour empêcher leur réunion, Rommel, commandant en chef du groupe des armées B sur les côtes de la Manche, ordonna le 10 juin à la 17eSS-Panzergrenadier-Division Götz von Berlichingen de faire route pour soutenir le 6e régiment des parachutistes de von der Heydte – les « Lions de Carentan » –, positionnés dans Carentan et qui menaient le même jour des combats violents contre des unités de la 101e division aéroportée américaine (101st Airborne Division), les « Aigles hurlants » (« Screaming Eagles ») de Taylor, parachutés dans la nuit du 5 au 6 juin.

Mais von der Heydte, sans liaisons avec l’état-major allemand et manquant de munitions, décide d’évacuer Carentan pendant la nuit du 11 au 12 juin, ignorant l’arrivée prochaine des renforts envoyés par Rommel, que retardaient le manque de carburant et les attaques de l’aviation alliée. Alors que le repli est en grande partie déjà opéré, le commandant de la 17e division SS arrive au PC de von der Heydte et ordonne à ce dernier, qui n’en a plus les moyens, de défendre à tout prix Carentan. Les Allemands se retirent finalement de la ville pour préparer une contre-attaque le lendemain.

La 101e division aéroportée américaine entre donc à Carentan le 12 juin. La contre-attaque allemande n’intervient pas avant l’aube du 13, ce qui a permis entre-temps à une partie de la 2e division blindée américaine de venir appuyer les parachutistes de la 101e. Les Allemands ne parviennent pas à reprendre Carentan et, le 14 juin, les têtes de pont d’Utah et Omaha opèrent leur jonction, formant une solide ligne défensive.

L’objectif stratégique de l’armée américaine devait être ensuite la prise du port de Cherbourg fin juin en faisant mouvement vers l’ouest et le nord du Cotentin, et non Saint-Lô au sud – en fait faiblement défendu, mais l’état-major américain ne le savait pas. Le temps laissé aux renforts allemands venus de Bretagne fera qu’il faudra un bon mois aux Américains pour prendre Saint-Lô le 19 juillet.

 


 

Pour en savoir plus
  • Photographies de Carentan en juin 1944.

  • 13 juin 1944 [Carentan], INA, série « Chroniques d’une libération », 1 min 11 s. Images tournées le lendemain de la libération de Carentan.

  • Band of Brothers, minisérie TV, épisode 3 : « Carentan », réalisation de Mikael Salomon, HBO, 2001 ; DVD vidéo, Warner Bros, 2002. Les combats de Carentan menés par la Easy Company de la 101e division aéroportée.