Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Comment participer

L'évaluation des productions des élèves par les jurys académiques

 Pistes méthodologiques pour préparer les élèves, en référence aux attentes des jurys

Le règlement du Concours national de la Résistance et de la Déportation (2018-2019), en ligne sur le site Eduscol, adresse aux jurys académiques des préconisations pour évaluer les travaux des élèves :

Les jurys académiques sont attentifs, lors de l’évaluation des productions des élèves, tant individuelles que collectives, à la qualité de la présentation, de l’expression et de l’argumentation, à la mobilisation des connaissances essentielles pour la compréhension du sujet abordé, ainsi qu’à la pertinence de la démarche historique et de la réflexion civique des candidats.

Concernant spécifiquement les travaux collectifs, la qualité de la conception et l’originalité du projet, réalisé dans le respect du thème annuel et des consignes réglementaires, ainsi que l’implication personnelle des élèves sont également des éléments importants à prendre en compte lors de l’évaluation.

CNRD lycée Livry-Gargan 2017 

Aussi, au regard de ces préconisations, les professeurs qui préparent leurs élèves au CNRD pourront fonder leur aide et leurs conseils sur les attendus suivants :

 

Les devoirs individuels

  • Les contenus scientifiques

-Les élèves mobilisent des connaissances historiques essentielles, qui éclairent le sens du sujet à traiter, en lien avec les programmes d’histoire. Ils ne privilégient pas les détails ;

-Les élèves utilisent un lexique historique contextualisé ;

-Les élèves rédigent leur devoir en prenant appui sur les informations extraites des documents, si ces derniers accompagnent le sujet à traiter. Ils mettent en perspective les informations relevées.

  • La formalisation

-Les élèves rédigent un texte structuré, cohérent et ordonné. Ils déclinent leur rédaction en réponse à une question clé, ou à une problématique s’ils sont lycéens.

-Les élèves mettent en œuvre leur capacité à argumenter. Ils illustrent chacune de leurs idées par un ou plusieurs exemples ;

Les élèves sont attentifs à la qualité de leur expression écrite (phrases, orthographe, ponctuation).

  • La sensibilité vis-à-vis du sujet

-Les élèves expriment une réflexion pertinente ;

-Les élèves témoignent de leur capacité à exercer leur jugement critique ;

-Les élèves font preuve d’un engagement mémoriel et civique au regard des valeurs humanistes, qui sont aussi les valeurs de la République.

 CNRD lycée Thionville 2016

Les productions collectives

  • Les contenus scientifiques

-Les élèves, quel que soit thème qu’ils ont choisi, relient celui-ci aux connaissances essentielles qui éclairent le sens de leur travail collectif, et qui sont en lien avec les programmes d’histoire. Ils ne privilégient pas les détails ;

-Les élèves choisissent et retiennent des documents qui illustrent le thème travaillé. Ils veillent à leur diversité, leur pluralité, leur pertinence ;

-Les élèves explicitent avec rigueur la démarche historique mise en œuvre (question clé, ou problématique pour les lycéens, connaissances approfondies sans exhaustivité) ;

-Les élèves utilisent un lexique historique approprié.

  • La formalisation

-Les élèves veillent à la qualité de la réalisation et de la présentation de leur production collective (ouvrage, présentation numérique interactive, film ou document sonore, production exposée). Celle-ci est structurée et logique ;

-Les élèves identifient les sources des documents qu’ils ont choisis (auteurs, dates, lieux, légendes) ;

--Les élèves fondent leur production sur une argumentation raisonnée, en contexte ;

-Les élèves sont attentifs à la qualité de leur expression écrite, de leur expression orale (dans le cadre d’une production sonore) ;

-Les élèves respectent les spécificités d’une production audiovisuelle : rythme (structuration, montage,…), traitement des images, du son (voix, ambiance, musique,…),choix esthétiques, outils intégrés (cartes, légendes, schémas, sources de connaissances).

  • La sensibilité vis-à-vis du sujet

-Les élèves réalisent une production originale, qui témoigne en premier lieu d’une réflexion historique, mais aussi d’un engagement mémoriel et civique ;

-Les élèves expriment une réflexion collective pertinente, empreinte de jugement critique ;

-Les élèves rendent visible leur implication (démarches auprès d’acteurs, recherches personnelles, contribution à la diffusion de la production réalisée, etc).

-Les élèves accompagnent leur production collective d’un document qui présente les objectifs de leur travail, leur démarche, leurs motivations, leur ressenti vis-à-vis de l’oeuvre réalisée (Que leur a-t-elle apportée, pour eux-mêmes et avec leurs camarades ? Quel message veulent-ils communiquer ? …).

 

Cet article a été rédigé par Anne-Marie HAZARD-TOURILLON, IA-IPR d'histoire-géographie honoraire.