Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Axe n°1

De la montée des périls à la défaite

A la fin des années 1930, les périls se multiplient en Europe. L’Allemagne nazie revendique des territoires et remet en cause le traité de Versailles. La guerre d’Espagne montre que les démocraties doivent se préparer à affronter militairement les régimes autoritaires si elles veulent contenir leur politique agressive. Le souvenir encore très présent de la Grande Guerre incite à préserver la paix autant que possible, quitte à céder aux revendications de l’Allemagne nazie.

L’attaque contre la Pologne, en septembre 1939, plonge l’Europe dans la guerre. Après la défaite polonaise, le conflit s’enlise. A la crainte d’un retour des drames de la Grande Guerre succède l’incertitude de la Drôle de Guerre. Le déclenchement et la rapidité de l’offensive allemande en mai 1940 révèlent les limites du dispositif défensif allié et les défaillances du commandement français. En six semaines, l’armée française est battue. Outre les soldats qui tentent de contenir l’avancée allemande mais font retraite, plusieurs millions de civils sont sur les routes de l’exode, cherchant leur salut vers le sud. Le 17 juin, le maréchal Pétain, chef du nouveau gouvernement, demande l’armistice signé le 22 juin. La défaite est un choc et un traumatisme pour tous les Français. 1,6 million de prisonniers de guerre français sont transférés dans des camps en Allemagne.

Erreur | Concours National de la Résistance et de la Déportation

Erreur

Message d'état

  • dblog_cron: Launched in thread 1
  • queue_l10n_update: Launched in thread 1
Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.