Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Axe n°1

La négation de l’homme au cœur de l’idéologie nazie (1933-1939)

Au nom d’une vision du monde fondée sur l’existence et l’inégalité de races humaines, les nazis ont mis en œuvre une politique de discrimination puis d’élimination des êtres humains ne correspondant pas à leur conception aberrante de l’humanité.

Axe n°2

Dans les camps de concentration, nier l’homme pour le briser plus rapidement (1940-1945)

Dans les camps de concentration, les nazis ont enfermé leurs opposants réels ou supposés, d'abord en Allemagne puis en provenance de toute l'Europe occupée. Ils ont imposé un régime de terreur destiné à humilier et briser les individus en tant qu'être humain. Ce régime a été maintenu malgré l'implication de la main d'œuvre concentrationnaire dans l'effort de guerre allemand.

Axe n°3

Dans les camps d’extermination, nier l’homme pour le détruire plus facilement (1941-1945)

Dans les camps d’extermination, les nazis ont planifié la mise à mort de familles entières, leur refusant le droit de vivre puisque ne faisant pas partie de l’humanité telle qu’ils la concevaient.

Axe n°4

Après la libération des camps, juger et penser la négation de l’homme

Après la défaite de l’Allemagne hitlérienne et la découverte de l’horreur concentrationnaire, les vainqueurs ont tenu à juger les principaux responsables nazis en rajoutant à l’accusation la notion de crime contre l’humanité. Face à l’ampleur et à la profondeur de la négation de l’homme par les nazis, il est apparu nécessaire de réaffirmer l’unicité de l’espèce humaine et l’universalité des droits dont dispose chaque être humain dès sa naissance, alors que de nombreuses populations du monde subissaient encore la dictature ou la domination coloniale. Depuis 1945, le monde a changé, mais la lutte pour le respect de la liberté, de l’intégrité et de la dignité de tous les êtres humains, hommes, femmes ou enfants, reste d’actualité.

Axe n°5

La Fondation pour la Mémoire de la Déportation

La Fondation pour la Mémoire de la Déportation, placée depuis sa création sous le haut-patronage du Président de la République, a pour but de pérenniser la mémoire des internés et des déportés partis de France. Elle a en charge la réalisation du dossier national du Concours national de la Résistance et de la Déportation pour 2017.

 


À consulter :

Le site de la Fondation pour la mémoire de la déportation
Les infos CNRD 2017 sur le bloc de la Fondation