Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Axe n°3

Résister par les arts

Une des tâches de la Résistance est de préserver le patrimoine artistique menacé par le pillage ou la destruction des œuvres d’art, parmi lesquelles figurent en premier lieu les tableaux et les statues, mais les résistants utilisent aussi toutes les formes d’expression artistiques à leur disposition. Face à la difficulté ou l’impossibilité d’exposer sans autorisation officielle, la peinture comme la sculpture de contrebande restent limitées à des cercles restreints. Des peintres ou des sculpteurs peuvent produire des œuvres au message clairement résistant mais leur diffusion demeure confidentielle et la plupart ne sont connues du public qu’à la Libération. En revanche, le dessin peut exprimer toute sa force et sa verve dans les tracts, les brochures ou les journaux clandestins. Des artistes confirmés comme des amateurs plus ou moins habiles s’efforcent de donner plus d’impact, en l’illustrant, au discours de la Résistance. Parfois, les arts graphiques s’imposent comme le point d’accroche principal de la contre-propagande, produite en France ou venue de l’extérieur.

La musique est confrontée à des difficultés comparables. Le choix du répertoire peut relever de l’interprétation de contrebande. Certaines créations musicales sont explicitement des œuvres résistantes mais les contraintes matérielles favorisent les productions les plus modestes, comme les chansons. Les radios libres qui émettent depuis l’extérieur ont un rôle évidemment déterminant dans la diffusion auprès de la population française.