Concours National
de la résistance et de la déportation

Des ressources pour participer
Axe n°2

Les camps avant la libération

Au début de 1945, la situation du système concentrationnaire se dégrade rapidement. Le régime de violence arbitraire est rendu plus dur encore par la détérioration de la situation alimentaire et sanitaire. L’avancée des armées alliées entraîne l’évacuation des camps en passe d’être libérés. Le complexe d’Auschwitz est évacué fin janvier 1945, avant que les troupes soviétiques en prennent le contrôle (les installations de gazage du dernier centre de mise à mort encore opérationnel ont été détruites par les nazis). Le passage du Rhin par les troupes américaines, britanniques et françaises à l’Ouest accentue la pression. Au fur et à mesure de la progression alliée, des centaines de milliers de détenus sont transférés d’un camp à l’autre, à pied ou en train, dans des conditions particulièrement éprouvantes. Les déportés à bout de force meurent d’épuisement ou sont assassinés dans ce qui s’avère être des « marches de la mort ». Certains camps voient leur population augmenter soudainement  et, du fait de la désorganisation générale, deviennent de véritables mouroirs.