Le portail de ressources du CNRD fait peau neuve !

Le portail de ressources du Concours national de la Résistance et de la Déportation change de visage. Vous retrouverez la sélection de ressources sur la nouvelle version du portail dès la mi-novembre.

Thème 2022-2023

« L’École et la Résistance. Des jours sombres aux lendemains de la Libération (1940-1945) »

Présentation du thème 2022-2023 par l’inspecteur général Tristan Lecoq, président du jury national du CNRD © Réseau Canopé

L’École doit et se doit d’enseigner l’histoire de l’École. Le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est marqué, dès ses débuts, par la présence et par l’influence de résistants qui furent, aussi, des pédagogues. C’est ainsi qu’a été conçue et construite la question posée par le thème de la session 2022-2023 du CNRD :

« L’École et la Résistance. Des jours sombres aux lendemains de la Libération ».

Si pour l’École, cette période est marquée par la guerre et la défaite, l’Occupation et le régime de Vichy, la collaboration, la France libre et la Résistance, c’est que loin d’être à l’écart des dangers, des absents et des morts elle se révèle comme toujours dans l’histoire comme un prisme et un miroir de son temps. Ce sont les jours sombres de la guerre, de la défaite et de l’exode, jusqu’à la difficile reprise des cours dans un quotidien épuisant et lourd marqué par la volonté du nouveau régime de mettre l’École au pas. Ce sont les résistances des enseignants, des élèves et du quotidien des persécutions et de la déportation des Juifs. Ce sont les hommes de la France libre et de la Résistance qui, dans la nuit et dans la terreur pensent l’École des lendemains, parce que libérer la France, c’est libérer l’École.

La brochure nationale du CNRD

La brochure nationale du CNRD a été élaborée par un comité présidé par Tristan Lecoq, inspecteur général de l’Éducation nationale et président du collège national des correcteurs du Concours national de la Résistance et de la Déportation. La Fondation de la Résistance en a assuré la coordination. S’y sont associés la Fondation de la France Libre, la Fondation Charles de Gaulle, la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie, de nombreux musées et centres de ressources. Cette publication est soutenue par le ministère des Armées (direction de la Mémoire, de la Culture et des Archives) et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse (direction générale de l’Enseignement scolaire).

Note de cadrage