Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

Pour mémoirePour mémoire

Jean Moulin, un héros de l’ombre

Un agréable compagnon

Document 1

 

Jean, alors âgé de treize ans, sur les épaules de son père, dans les Alpilles (1912).
© Collection Escoffier. Musée du Général Leclerc / musée Jean Moulin – Établissement public Paris Musées.

Jean Moulin est un méridional : il passe son enfance entre Béziers, dans l’Hérault, où il est né en 1899 et le village de Saint-Andiol, près d’Avignon, d’où sont originaires ses parents.  

Cette photographie est prise en 1912 non loin de ce dernier lieu, où la famille a acheté une maison pour y résider pendant les vacances.  

C’est sur les conseils d’Antonin que Jean, très hésitant quant à l’orientation à donner à sa vie professionnelle, privilégiera des études de droit à une carrière d’artiste. Malgré les mutations qui, à partir de 1922, éloignent le futur préfet du Sud de la France, les deux hommes demeureront très proches : en 1926, Antonin, enseignant mais aussi conseiller général au premier canton de Béziers suggérera à son fils quelques idées pour un discours à l’occasion de la Journée des mères françaises tandis qu’en 1933 Jean profitera d’un moment de libre pour aider son père à terminer une biographie sur la seconde épouse de Fouché, native de Saint-Andi

Suggestions d’activités

 > Avec des élèves de primaire, l’enseignant peut s’attarder sur la manière dont la photographie rend compte de la proximité entre un père et son fils. 
> Des élèves de troisième et de première peuvent être interrogés sur la tenue vestimentaire d’Antonin Moulin, qui atteste de sa condition de notable de province.