Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

Pour mémoirePour mémoire

Jean Moulin, un héros de l’ombre

La carrière rapide d’un fonctionnaire ambitieux

Document 3

Jean Moulin et Pierre Cot à Kölner Haus dans le Tyrol en Autriche

Jean Moulin (à droite) et Pierre Cot (à gauche) à Kölner Haus dans le Tyrol en Autriche (1935)
© Collection Escoffier. Musée du Général Leclerc / musée Jean Moulin – Établissement public Paris Musées.

Nommé sous-préfet de Savoie en 1926, Jean Moulin s’installe à Albertville, où il sympathise rapidement avec le député du Rhône, Pierre Cot. Les deux hommes partagent des idées communes, celles du parti radical-socialiste, lequel mené à partir de 1931 par Édouard Herriot, connaît alors son apogée ; cheval de bataille de la formation, la défense d’une République loin des extrêmes révolutionnaires ou réactionnaires correspond aussi à la culture politique de Moulin. 

Suggestions d’activités 

> Ces quelques rappels peuvent être l’occasion pour l’enseignant en collège et en lycée d’évoquer l’organisation de la vie politique sous la Troisième République ; en 1940, le maréchal Pétain se fera en effet particulièrement critique quant au personnel politique de ce régime, accusé entre autres de laxisme face à la montée du nazisme. La photographie permet également d’attirer l’attention des élèves sur l’appétit de vie qui caractérise, dans les années 1930, le jeune sous-préfet ; bien que très attentif à sa carrière, Jean Moulin parvient à se libérer pour dessiner et collectionner mais aussi pour faire du ski. 

> Au primaire mais également dans le secondaire, le professeur peut tout d’abord rappeler que les sports d’hiver sont à cette époque en pleine expansion ; en troisième et première, il peut interroger les élèves sur la tenue des deux hommes, classique pour l’un et à la mode de l’époque pour l’autre, et enfin faire remarquer la jeunesse de Jean Moulin.