Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

2011, année des outre-merOutre-mer

N° 19 - Observer la Terre

fileadmin/user_upload/OUTREMER/Collection/catalogues/files/assets/downloads/page0019.pdf

Panneau réalisé avec le concours de :

Observatoires volcanologiques et sismologiques Institut de Physique du globe de Paris - Logo

Le contenu de l’affiche 

Observer la Terre 
 Pour…

  • surveiller les volcans, séismes et tsunamis
  • protéger les populations des risques telluriques
  • comprendre le fonctionnement de la « machine Terre »

Présentation du thème 

 Outre-mer, terres à risques naturels ? 

Bien plus que la métropole, séismes et tsunamis menacent les îles des Antilles. Deux volcans, la montagne Pelée en Martinique et la Soufrière de Guadeloupe, pourraient se réveiller prochainement. À la Réunion, les éruptions du Piton de la Fournaise sont parmi les plus fréquentes du monde. Les risques naturels menacent l’économie de ces territoires et la vie de leurs habitants. L’Institut de physique du globe de Paris (IPGP) a créé trois observatoires locaux qui travaillent quotidiennement pour surveiller l’activité de la Terre. De nouveaux capteurs permettent de mieux anticiper les éruptions du volcan réunionnais. Aux Antilles, d’autres vont bientôt être implantés pour contribuer au système d’alerte aux tsunamis dans la Caraïbe.       

Zoom

 Annoncer les éruptions

 Le Piton de la Fournaise, à la Réunion, est un volcan très actif, avec trois éruptions en moyenne chaque année depuis 1998. Son observatoire constitue un laboratoire essentiel pour les volcanologies française et internationale. Les chercheurs de l’IPGP ont analysé 10 ans d’enregistrements sismologiques, et notamment les vibrations du bruit de fond sismique qui traversent le volcan. Ils ont ainsi découvert que, plusieurs jours avant une éruption, la vitesse de ces vibrations changeait. Depuis 2009, 15 nouvelles stations sismiques de toute dernière génération permettent de calculer en temps réel les changements de la vitesse des ondes sismiques dans le volcan. Les données recueillies permettent de mieux prévoir le moment de l’éruption.

Zoom

 Alerte au tsunami par satellite

La Guadeloupe et la Martinique sont les territoires français les plus menacés par un séisme de forte intensité. Le risque de tsunami est d’autant plus grand. Pour détecter un séisme et déterminer s’il a généré un tsunami, les observatoires volcanologiques et sismologiques de Guadeloupe et de Martinique sont à l’affût. Ils vont installer et moderniser 7 marégraphes et 19 stations sismologiques et GPS répartis sur toutes les îles de l’arc antillais. Les données qu’ils collectent sont transmises par satellite en temps réel aux observatoires et aux centres d’alerte tsunami.

 Radiographie aux rayons cosmiques

Les muons, créés par les rayons cosmiques, peuvent traverser la roche et renseigner sur sa densité. Les chercheurs du projet Diaphane utilisent un détecteur de particules cosmiques pour scanner l’intérieur du dôme de la Soufrière de Guadeloupe. Cette méthode est la seule qui permette de réaliser une image en coupe de la densité des roches qui constituent le volcan. Le dôme de la Soufrière est très altéré par l’activité hydrothermale. Celle-ci réduit la résistance mécanique des roches et peut provoquer des effondrements. Mieux connaître la structure interne du dôme permet de prévenir les risques.

Iconographie 

  • La Réunion, Piton de la Fournaise. En janvier 2010, les coulées de lave remplissent de nouveau le cratère Dolomieu effondré en avril 2007. © Hervé Douris
  • L’antenne satellite du hub de réception de l’observatoire - Montagne Pelée, Martinique. © OVSM-IPGP

L'accompagnement pédagogique

Ce livret vous propose des informations complémentaires, une médiagraphie, les points de programmes d'enseignement concernés par le thème traité, et des activités à mener  en classe à partir de l'affiche.

Télécharger l'accompagnement pédagogique de l'affiche n°19 (format PDF)