Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

2011, année des outre-merOutre-mer

N° 14 - Construire autrement

fileadmin/user_upload/OUTREMER/Collection/catalogues/files/assets/downloads/page0014.pdf

Panneau réalisé avec le concours de :

Le contenu de l’affiche

Construire autrement
 Pour…
 

  • réduire la consommation d’énergie
  • concevoir un habitat confortable et respectueux de l’environnement

Présentation du thème 

 Énergie et habitat : quelles solutions ?

Opter pour les énergies renouvelables, c’est bien, mais ça ne suffit pas. Il faut encore s’efforcer de consommer moins. Dans la construction comme dans les transports, l’industrie ou l’agriculture, les collectivités ultramarines font la chasse aux gaspillages et prônent l’efficacité énergétique. La fabrication des matériaux de construction, leur transport et leur mise en œuvre consomment énormément d’énergie. Mais aussi, dans l’usage fait du bâtiment, la climatisation, le chauffage, l’éclairage, la production d’eau chaude, la ventilation… L’habitat d’outre-mer fait des efforts considérables pour réduire ses besoins en énergie. Cela se réalise grâce à la conception et à l’implantation des bâtiments, au choix du site, des matériaux et des techniques de construction. 

Zoom

L’énergie positive à Saint-Pierre de La réunion

 Le bâtiment d’enseignement ÉNERPOS, sur le site de l’IUT de Saint-Pierre, fonctionne selon le principe de l’énergie positive. Pas de climatisation dans les salles de cours, une période réduite de climatisation dans les bureaux, un éclairage naturel. Et pour fournir ses propres besoins et même davantage, la toiture de l’IUT est couverte de panneaux photovoltaïques. Il consomme dix fois moins d’énergie qu’un bâtiment classique.         

Zoom

Une construction bien dans son climat

S’il faut chauffer les habitations en métropole, le besoin est plus souvent de les rafraîchir outre-mer. De cette nécessité est née une conception bioclimatique adaptée au climat tropical. Ainsi, le bâtiment est orienté en fonction du soleil et des vents, et ses abords sont plantés de végétaux. Des protections solaires efficaces sont installées. La ventilation est naturelle : air rafraîchi par la végétation extérieure, brises thermiques qui traversent les salles. Le but est simple : utiliser, pour le confort des occupants, des moyens passifs et gratuits le plus longtemps possible. Les moyens actifs, ceux qui consomment de l’énergie, ne sont utilisés qu’en dernier ressort.

Le saviez-vous ?

Réglementation spécifique 

 Jusqu’en 2010, il n’existait pas de réglementation thermique spécifique aux DOM... ce qui a conduit à la construction de bâtiments aux performances hétérogènes. Compte tenu du climat et du mode de vie dans les DOM, une réglementation spécifique est désormais applicable pour les bâtiments d’habitation neufs.

Définitions

Bâtiment à énergie positive :

Bâtiment à très faible consommation d’énergie et qui produit davantage d’énergie qu’il n’en consomme.

Bâtiment basse consommation (BBC) :

Bâtiment à faible consommation d’énergie (consommation en énergie primaire inférieure à 50 kWh par m2 et par an).

Bâtiment bioclimatique :

Bâtiment conçu pour s’adapter au climat et à son environnement et qui tire le meilleur parti du soleil et de la circulation naturelle de l’air.

Iconographie 

  • Couloir des bureaux avec jalousies intérieures © Université de la Réunion/Thierry Faessel-Boehé/Laboratoire Piment
  • Patio intérieur végétalisé et protections solaires © Université de la Réunion/Thierry Faessel-Boehé/Laboratoire Piment

L'accompagnement pédagogique (Livret prochainement disponible)

Ce livret vous propose des informations complémentaires, une médiagraphie, les points de programmes d'enseignement concernés par le thème traité, et des activités à mener  en classe à partir de l'affiche.

Télécharger l'accompagnement pédagogique de l'affiche n°14 (format PDF)