Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

2011, année des outre-merOutre-mer

N° 13 - Énergie, le laboratoire de l’outre-mer

fileadmin/user_upload/OUTREMER/Collection/catalogues/files/assets/downloads/page0013.pdf

Panneau réalisé avec le concours de :

Le contenu de l’affiche

Énergie, le laboratoire de l’outre-mer
Pour... 
 

  • accroître l’autonomie de l’alimentation électrique
  • mieux gérer production et consommation
  • anticiper les questions énergétiques qui se posent à grande échelle

Présentation du thème

Quelles solutions pour demain ?

Les territoires d’outre-mer, en étant coupés du reste du monde, ont l’obligation d’être autonomes sur le plan énergétique. Alors ils inventent, ils expérimentent, ils innovent dans ce domaine. Et ce qui est mis au point à petite échelle dans les îles peut, souvent, être transposé ensuite en métropole. Ainsi en est-il des smart-grids, des énergies renouvelables à puissance garantie, du stockage d’énergie… 

Zoom

Vagues électrogènes en surface…

 Le Pelamis est un tube de 180 m de long et de 4 m de diamètre qui ressemble à un serpent de mer. Cette structure flottante est composée de sections cylindriques reliées entre elles par des articulations. Les vagues, en se propageant le long du Pelamis, le mettent en mouvement. L’énergie ainsi produite est récupérée par des vérins pour actionner des moteurs hydrauliques et entraîner des génératrices qui produisent de l’électricité. Cinq Pelamis seront installés fin 2011 et 25 autres d’ici 2015. Ils produiront alors 30 MW d’électricité, de quoi alimenter 20 000 foyers réunionnais.

… et sous la mer

Le CETO est un système de pompes hydrauliques disposées sous la mer et actionnées par les mouvements de la houle agitant des bouées. Les pompes envoient l’eau de mer à forte pression jusqu’à une unité à terre. Cette eau de mer sous pression fait tourner une turbine pour produire de l’électricité. Un prototype de 150 bouées a été mis à l’eau fin 2010 au large de Saint-Pierre de la Réunion et entrera en production en 2012. Il génèrera 20 à 30 MW.          

Zoom

Entre chaud et froid, l’énergie de la mer

En surface se trouvent des eaux chaudes, autour de 28 °C, en profondeur des courants froids, à peine au-dessus de 0 °C. En utilisant l’amplitude entre ces températures, on peut générer de l’électricité en continu. Les eaux chaudes produisent de la vapeur qui actionne une turbine et donne ainsi de l’énergie. La vapeur est ensuite condensée par les eaux froides. Des études de faisabilité ont déjà été réalisées à la Réunion en 2009 et en Polynésie-Française en 2010. Un démonstrateur sera installé en 2015.

Zoom

Équilibrer offre et demande d’électricité

Les smart-grids, dispositifs conçus par EDF, forment un réseau de distribution d’électricité « intelligent ». Ils contribuent à optimiser en temps réel l’équilibre entre l’offre et la demande. Ils permettent de gérer des sources d’énergie de plus en plus diverses et prennent en compte des clients qui sont à la fois consommateurs et producteurs. Mais une éolienne ne produit de l’électricité que s’il y a du vent, et une cellule photovoltaïque qu’avec du soleil. Deux grands défis sont donc à relever : stocker ces énergies renouvelables intermittentes et renforcer la maîtrise des consommations.

Iconographie 

  • Visuel © DCNS
  • Le Pélamis © Pelamis Wave Power
  • Activateurs (bouées immergées) © EDF
  • Centrale ETM © Pacific OTEC

L'accompagnement pédagogique

Ce livret vous propose des informations complémentaires, une médiagraphie, les points de programmes d'enseignement concernés par le thème traité, et des activités à mener  en classe à partir de l'affiche.

Télécharger l'accompagnement pédagogique de l'affiche n°13 (format PDF)