Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

2011, année des outre-merOutre-mer

Présentation

L’année des outre-mer français répond à une demande de mise en lumière des richesses des collectivités ultra-marines qui a débuté le 1er janvier 2011 et perdurera, comme nous le souhaitons, bien au-delà du 31 décembre de la même année. 

Cette année 2011 s’adresse autant aux Français de l’Hexagone, désireux de comprendre les cultures ultra-marines, qu’aux citoyens d’outre-mer souhaitant les faire partager à tous. 
Les territoires dont nous parlons sont séparés, pour certains, par des milliers de kilomètres sur trois océans : Atlantique, Indien et Pacifique. 
Il devient alors indispensable que le public scolaire ait accès au plus grand nombre d’informations concernant ces terres lointaines et proches à la fois par les métissages de continents qu’elles représentent. 

Nous tenons à saluer l’initiative du Centre national de documentation pédagogique qui ouvre le présent espace dédié et qui a engagé par ailleurs un fructueux partenariat avec le commissariat de l’année des outre-mer. 

Au-delà de cette mise en ligne, le CNDP assure en effet la conception d’une exposition présentant les outre-mer dans leur dimension géographique, scientifique et économique. Cette exposition, tirée à 6 600 exemplaires, sera distribuée aux établissements du second degré qui en feront la demande. Qui sait en effet que la France est la seconde puissance mondiale dans le domaine de la biodiversité marine, grâce à l’outre-mer ? Pour les établissements du premier degré, une adaptation de l’exposition sera mise en ligne, de même qu’un jeu de lecture d’images sera édité à 10 000 exemplaires, à partir des collections philatéliques du Groupe La Poste. 
Un numéro de la revue Textes et Documents pour la Classe (TDC) est également en préparation. 
Les Ultra-marins ont plus d’atouts que les Métropolitains ne l’imaginent !
 Entre typhons et raz-de-marée, entre esclavage et colonisation, les habitants des outre-mer français ont développé une grande aptitude à la résistance. Ils ne sont pas seulement victimes des séismes ou de l’esclavage, eux qui ont su défendre leurs identités complexes et sont « debout et libres », comme le soulignait le poète Aimé Césaire. 

Daniel MAXIMIN, commissaire pour « 2011, année des outre-mer ».