Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

L’Odyssée Sauvage, un rêve, un défi

C’est la troisième grande odyssée en traîneaux à chiens pour Nicolas Vanier et son équipe. Avec des rêves toujours plus extraordinaires, le voyageur du froid nous emmène une nouvelle fois dans le Grand Nord. Pour cette expédition, son parcours est encore plus ambitieux : il va passer trois frontières et traverser les territoires les plus sauvages de la Russie, de la Chine et de la Mongolie.

6 000 kilomètres séparent le point de départ, prévu le 21 décembre 2013, depuis la côte Pacifique de la Sibérie jusqu’aux rives gelées du lac Baïkal. L’arrivée est prévue en mars 2014, après trois mois de progression dans des conditions extrêmes, à des températures moyennes de - 50 °C. Cette aventure, Nicolas la partage sur la piste avec ses dix chiens. Quelques jours devant lui, une équipe s’occupe de trouver l’itinéraire et de faire la trace lorsque rien n’existe déjà.

Un projet tout en démesure, promesse d’autant d’échanges passionnants avec les populations et de rencontres avec des animaux mythiques tels que le tigre de Mandchourie ou le léopard des neiges en Sibérie. Une aventure que vous pouvez suivre au fil des semaines sur ce site d’accompagnement pédagogique.

Téléchargez la carte du parcours (PDF, 3,62 Mo)

Les grandes étapes

L’océan Pacifique : Nicolas part du port de Vanino sur la côte sibérienne de l’océan Pacifique. Il se dirige avec ses dix chiens et son traîneau vers la taïga mandchoue, une région qui rapproche la Chine et la Sibérie.

Port de Vanino
Port de Vanino
© Arnaud Humann

Le fleuve Amour : Long de 4 500 kilomètres, le fleuve Amour est la frontière officielle entre la Chine et la Russie. Pour rejoindre les steppes de la Mongolie, Nicolas doit progresser sur le fleuve gelé. Il est impératif de rester extrêmement vigilant pour éviter le danger et déjouer les nombreux pièges de la glace.

Le fleuve Amour
Le fleuve Amour
© Arnaud Humann

La taïga mandchoue : Dans ces vastes forêts boréales vivent les animaux les plus emblématiques du Grand Nord : ours brun, zibelines, loups et élans. Sa route va-t-elle croiser les traces des derniers tigres de Sibérie ?

Paysage de taïga en Russie
Paysage de taïga en Russie
© Polyakov/Ria Novesti/AFP

La steppe mongole : En Mongolie, quelques peuples nomades élèvent encore des petits chevaux, des yacks et des moutons. Leur culture et leur environnement sont aujourd’hui menacés. Nicolas a hâte de les rencontrer et d’écouter leurs témoignages.

La Mongolie
La Mongolie
© Arnaud Humann

Les monts Saïan de Sibérie : Avec des sommets culminant à 5 000 mètres et des passages de cols à plus de 3 000 mètres, ces montagnes du sud-ouest de la Sibérie seront le dernier obstacle à franchir avant de rejoindre les rives du lac Baïkal.

La partie occidentale des Monts Saïan
La partie occidentale des Monts Saïan
© Zoonar GmbH/Alamy/Photo12

Le lac Baïkal : C’est le lac mythique de la Sibérie, la plus grande réserve d’eau douce mondiale ! Le point d’arrivée de l’Odyssée Sauvage se situe sur l’île principale : l’île d’Olkhon.

Ile d’Olkhon
Ile d’Olkhon
© Arnaud Humann
Fermer