Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

MusagoraMusagora

Platon et le daïmôn de Socrate

Présentation

La notion de δα…μων apparaît dès la littérature homérique : ainsi dans L’Odyssée, les démons peuvent inspirer ou troubler l’entendement (IX, 381 ; XIV, 178), tout en étant la cause de prémonitions, d’inspirations subites, d’idées soudaines. C’est ainsi un daïmôn qui inspire à Pénélope l’idée de tisser et de défaire inlassablement son voile (XIX, 138), qui révèle à sa nourrice l’identité d’Ulysse (XIX, 485) ou qui rappelle à la mémoire de celui-ci les conseils de Circé (XII, 38). Le daïmôn est alors conçu comme ce qui crée une rupture avec les dispositions ou le comportement habituels. On retrouve trace de cela chez les tragiques, notamment chez Euripide : Phèdre voit en sa folle passion l’effet d’un fléau envoyé par un démon (Hippolyte 241), tandis que la nourrice de Médée accuse la colère du démon (Médée 122-130). Cependant, c’est dans l’œuvre de Platon que cette notion va recevoir sa première véritable tentative de conceptualisation. En effet, le daïmôn y désigne à la fois cette voix mystérieuse qui s’adresse à Socrate et un principe essentiel pour définir l’âme humaine.

Niveaux : collège, lycée

Enseignements associés: grec (3e), philosophie (terminale), histoire des arts

Objectifs :

  • approche de la notion de daïmôn socratique ;
  • étude de documents iconographiques.

Activités pédagogiques associées :

Documents supports

Iconographie

  • Buste du philosophe grec Socrate (470-399 av. J.-C.), sculpture en marbre d’après un original du IVe siècle av. J.-C, 47 cm, Musée archéologique de Naples, Collection Farnese. © Raffael/Leemage.
  • La terre de Platon, © Guillaume Duprat (Ciel et Espace Photos), Le Livre des terres imaginées, Seuil, 2008.
  • William Adolphe Bougereau, Une jeune fille se défendant contre l’amour, vers 1880, huile sur toile, 81,6 x 57,8 cm, The J.Paul Getty Museum, Los Angeles.

Textes

  • Platon, Apologie de Socrate, 31c-d. Source : Hodoi Elektronikai.
  • Platon, Apologie de Socrate, 40a-b. Source : Hodoi Elektronikai.
  • Platon, Timée, 90a-b. Source : Hodoi Elektronikai.
  • Platon, La République, X, 617b-d. Source : Hodoi Elektronikai.
  • Platon, Le Banquet, 202d-203a. Source : Hodoi Elektronikai.