Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

MusagoraMusagora

Les têtes coupées

Une coutume gauloise

« Mais le rite guerrier le plus connu est assurément celui de la prise du crâne de l’ennemi » (J.-L. Brunaux, Les Gaulois, Les Belles Lettres, 2005, p. 190-191).

Plusieurs auteurs attestent de cette coutume. Lorsque le guerrier a vaincu son ennemi, il coupe sa tête qu’il garde avec lui comme un trophée et il remet le corps à un servant qui l’emmène.

R. Ambard, restitution d’une statue de guerrier accroupi aux têtes coupées
R. Ambard, restitution d’une statue de guerrier accroupi aux têtes coupées

© Fonds Centre Camille-Jullian-CNRS / Université de Provence, Association archéologique Entremont.

En complément, lire :