Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

MusagoraMusagora

Musagora > Mondes antiques / Mondes modernes > La langue gauloise > Une langue longtemps parlée et privée d'écriture

La langue gauloise

Une langue longtemps parlée et privée d'écriture

« Le gaulois, si répandu en tant que langue parlée, fut privé longtemps de l’appui de l’écriture » (É. Thévenot).  

Ces quelques mots résument la difficulté que nous avons à connaître la langue gauloise. Avant la conquête romaine, on écrit peu le gaulois et les Gaulois n’ont pas inventé d’alphabet, se contentant d’adapter ceux des peuples avec lesquels ils sont entrés en contact. On trouve d’abord quelques inscriptions en alphabet grec (près de 300), qui témoignent de l’influence de Marseille. Ces textes, très courts, ont une fonction utilitaire. Puis les Gaulois adaptent l’alphabet romain, mais aucun texte littéraire n’est confié à l’écriture. C’est à partir de ces quelques documents, ainsi que de l’étude de la topographie et de l’onomastique, que l’on est parvenu à une certaine connaissance de la langue gauloise.

En complément, lire :