Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

MusagoraMusagora

La langue gauloise

Onomastique et toponymie

Il convient de dire un mot sur l’onomastique. Bien entendu, on admet aujourd’hui que le nom de Vercingétorix est composé de : 

  • Ver-, forme de superlatif, 
  • -cingeto-, « guerrier », 
  • et le suffixe -rix, soit « roi ».  

De très nombreux noms présentent ce suffixe -rix (comparable au rex latin) : AmbiorixViridorixDumno-rix : roi du monde ; Epo-redo-rix : roi de ceux qui vont à cheval ; Orgeto-rix : roi des tueurs, etc.      

Le nom de Teutates apparaît comme un nom générique qui désigne « le dieu de la tribu ». Sans doute l’absence de nom propre pour le dieu remonte à un ancien tabou (éviter que les ennemis ne le connaissent). On trouve Teutates chez Lucain, Toutatis et Tutatis dans les inscriptions. 

De nombreux noms de dieux sont suffixés en -ono-/-ona- : DivonaMatronaEponaRitona…  

Il en est de même pour les noms des peuples et des cités

Beaucoup de noms de peuples paraissent liés à une caractéristique : les Dexsiuates, « ceux du Sud », Redones (de reda, le char), Eburones (de eburo, sanglier) ; Nantuates (de nantu, rivière) ; LemovicesEburovicesBrannovices (de *vik, vaincre) ; Allobroges : « qui sont d’un autre pays », Nitiobroges, « qui ont un pays à eux ».  

-duro- désigne le « marché » et entre dans la composition de nombreux noms de lieux : Augusto-durum (Bayeux, le pays des Badiocasses) : « le marché d’Auguste » ; Nemeto-duron (Nanterre), le « marché de l’enclos sacré », etc.  

On peut relever aussi bona, « source, lieu habité » ; briva, « pont, gué » ; briga, « point élevé » ; duno, « fort, oppidum » ; duro, « marché, forum » ; nemeto, « bois, enclos sacré », randa, « frontière »…