Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

MusagoraMusagora

Musagora > Mondes antiques / Mondes modernes > Héraclès en Gaule > D'Héraclès à Ogmios et Smertrios

Héraclès en Gaule

D’Héraclès à Ogmios et Smertrios

D’une manière tout étonnante, Lucien de Samosate nous révèle que les Gaulois adoraient un dieu qu’il assimile à Héraclès. Il s’agit du dieu Ogmios (ou Ogma), habituellement représenté comme un vieillard chauve ; de sa langue percée sortent des fils d’or qui attachent les oreilles de ceux qui se pressent autour de lui. Il s’agit du dieu de l’éloquence. Comme il est aussi vêtu d’une peau de lion et qu’il tient une massue, le rapprochement avec Héraclès est naturel ; car, dans le texte de Lucien, c’est un Grec qui décrit une peinture gauloise. Or le dieu celte est un dieu « fort », capable d’exploits comme Héraclès, mais doué aussi d’expérience et rempli de sagesse. C’est pourquoi il apparaît comme un dieu âgé – ceci, à la différence d’Héraclès.  

Le texte de Lucien de Samosate, « Héraclès – Ogmios », Hercule, 1, permet de multiples recherches : c’est pourquoi nous en proposons l’analyse. On pourra utiliser ce court texte très composé :

  • pour approfondir la connaissance de la légende d’Héraclès 
  • pour trouver des critères d’analyse iconographique ;
  • pour une étude plus approfondie sur la manière dont on peut percevoir l’autre (l’étranger) ; 
  • pour une réflexion sur l’art du langage.  

Cependant, le héros grec connaît un grand succès en Gaule, sans doute parce qu’il a découvert ces dieux proches : Ogmios, comme nous venons de le voir, mais aussi Smertrios. Car les Gaulois possèdent un dieu destructeur de monstres, dont le nom signifie le Pourvoyeur, Smertrios. Sur le bas-relief du Pilier des Nautes, nous le voyons, armé d’une massue, menacer un serpent dressé devant lui.

Smertrios

Le dieu gaulois Smertrios, Pilier des Nautes : pierre « aux quatre divinités », Paris, musée national du Moyen Âge-Thermes de Cluny. Calcaire, 14-37 après J.-C., lieu de découverte : Paris.
© RMN / Jean-Gilles Berizzi / Gérard Blot. 

Héraclès-Ogmios

Ogma ou l’Hercule gaulois
© Musée Granet / CPA, Aix-en-Provence.

En complément, lire :