Le cyber-harcèlement au cœur de la journée nationale « Non au harcèlement »

La deuxième journée nationale de lutte contre le harcèlement a lieu aujourd’hui. Sensibiliser, informer, former les professionnel : cette année le thème central est le cyber-harcèlement.

Le harcèlement touche 700 600 élèves français de l’école au lycée. Le respect de chacun et l’apprentissage de la citoyenneté étant au cœur des valeurs de la république, la lutte contre le harcèlement est une priorité du ministère de l’Éducation national, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Depuis 2015, le premier jeudi du mois de novembre est consacré à la lutte contre le harcèlement. L’objectif de cette journée nationale « Non au harcèlement »: sensibiliser, prévenir, former des professionnels mais aussi prendre en charge les victimes. Le site Non au harcèlement propose des conseils aux victimes, témoins, parents et professionnels.

Après le harcèlement en primaire, le thème de cette année est le cyber-harcèlement. Les violences répétées physiques, psychologiques et verbales ne s’arrêtent pas à l’enceinte de l’établissement scolaire, elles se poursuivent sur les téléphones portables, sur Internet et les réseaux sociaux ; on parle alors de cyber-harcèlement : 6 % des collégiens en sont victimes aujourd’hui. E-enfance et le Ministère ont édité un guide pour prévenir et traiter le cyber-harcèlement.

Deux formations en ligne sont disponibles sur M@gistère, dont vous trouverez des extraits sur le site climat scolaire :

Un prix pour lutter contre le harcèlement

Le prix « Non harcèlement » propose aux classes, du cycle 3 jusqu’au lycée, de créer une affiche ou une vidéo sur le thème du harcèlement. L’objectif est de sensibiliser les élèves et de leur donner la parole. La 4e édition est en cours, les participants ont jusqu’au 27 janvier 2017 pour envoyer leur production.

Participer au prix
Voir les productions des années précédentes