Travailler en équipe avec les élèves : quels groupes ? pour quelles activités ?

Comment composer un groupe de travail d'élèves ? Les activités proposées lors du travail en groupe n'entraînent pas les mêmes relations, les mêmes échanges. Cette ressource présente deux documents permettant de comprendre l'apprentissage coopératif pour constituer des groupes et proposer des activités et des objectifs ciblés.

Dans la ressource « Quelles représentations avons-nous de l'apprentissage et de la coopération ? » disponible sur le site, nous cherchons à définir ce qu'est l'apprentissage, l'enseignement et la coopération pour chacun.

De nombreux enseignants tentent de faire travailler les élèves en groupe et sont parfois déçus du résultat obtenu : bruit, travail non réalisé ou par une partie des élèves seulement. Les deux ressources proposées visent à rendre la constitution de groupes plus aisée pour les enseignants et à les conforter vers un apprentissage coopératif. Pour ce faire, la première ressource permet de savoir comment constituer des groupes d'élèves et sur quelles bases, la seconde ressource permet de cerner les activités et les tâches qui permettront véritablement de faire fonctionner le groupe et de produire des résultats intéressants.

Comment créer un groupe d'élèves ?

Les regroupements

Le document « Les différents critères de constitution des groupes de travail » définit les types de regroupement et dans quels cas ils sont utilisés :

  • hétérogène
  • homogène
  • au hasard
  • par amitié
  • par proximité
  • par centre d'intérêt.

Les objectifs

On constitue différemment les groupes d'élèves selon les tâches que l'on souhaite leur fixer. Chaque type de groupe possède avantages et inconvénients, détaillés dans la ressource.

Quelles sont les tâches coopératives ?

Les activités proposées aux élèves lors d'un travail en groupe n'induisent pas toutes les mêmes interactions, investissements et résultats.

D'après la typologie des tâches de Steiner (voir L’Apprentissage coopératif. Théories, méthodes, activités), il y a quatre types de tâches :

  • additives, « agir seul à côté des autres »
  • disjonctives divisibles, « agir chacun pour sa part »
  • conjonctives solidaires, « agir avec, par et pour les autres »
  • disjonctive solidaire, « agir seul, par et pour les autres ».

Le document « Les différents types de tâches coopératives » donne pour chaque type de tâche, une description, des exemples et une évaluation de la performance du groupe.

Ressources associées