Qu'est-ce que le soutien au comportement positif (SCP) ?

Le soutien au comportement positif (SCP) a pour objectif l'expression des comportements positifs au sein d'un établissement afin qu'ils deviennent modélisant pour l’ensemble des élèves. L’académie de Besançon s’est associée au conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, au Canada (CEPEO), pour expérimenter la démarche SCP auprès des 9 réseaux écoles/collèges volontaires (du CP à la 3e). Sur quoi repose la démarche SCP et comment est-elle mise en place dans l'académie de Besançon?

Afin de poursuivre l’accompagnement des établissements volontaires et de proposer des méthodes efficaces et durables d’amélioration du climat scolaire pour le bien-être de l’ensemble des usagers, l’académie de Besançon s’est associée au conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, au Canada (CEPEO), ainsi qu'à l’ambassade de France au Canada, l’ambassade du Canada en France et la Mutuelle générale de l’Éducation nationale.

Cette expérimentation de la démarche SCP s’adresse à près de 4 000 élèves, du CP à la 3e, issus des 9 réseaux écoles/collèges volontaires.

L’académie s’est dotée d’un groupe de coachs SCP composé de 7 enseignants recrutés, à temps partiel, pour leurs compétences dans les domaines du coaching, de la communication, de la conduite de classe et de l’innovation pédagogique.
Grâce au conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario au Canada (CEPEO), ils ont été formés au coaching SCP afin d'accompagner, à leur tour, les équipes éducatives des réseaux volontaires dans la mise en œuvre de la démarche SCP.

La démarche SCP a pour objectif de permettre aux comportements positifs de s’exprimer librement au sein des établissements afin de devenir modélisants pour l’ensemble des élèves, à travers la mise en œuvre d’une pédagogie, un renforcement des interactions positives adultes/élèves, une réponse adaptée et graduelle aux comportements inadaptés et une stratégie d’équipe globale axée sur le renforcement comportemental.

Qu’est-ce que le soutien au comportement positif ?

Le système du soutien au comportement positif (SCP) est une traduction du modèle américain Positive Behavioral Interventions and Supports (PBIS). Ce dernier a été créé par George Sugai, de l’Université du Connecticut, et Rob Horner, de l’Université de l’Oregon.

Neuf éléments sont essentiels à une mise en œuvre efficace et fidèle du système SCP.

  • L'engagement : le soutien et la participation active de la direction sont indispensables, ainsi que l'engagement d'au moins 80 % du personnel de l'établissement.
  • L'équipe SCP : elle assure la mise en œuvre et le maintien du système.
  • L'auto-évaluation.
  • Les valeurs de l’établissement : sur la base de 3 à 5 valeurs choisies par l’équipe SCP, des plans de leçons sont préparés dans le but d’enseigner explicitement ces valeurs et les attentes comportementales qui y sont liées aux élèves.
  • Un système pour encourager les comportements positifs : il souligne les comportements positifs, les succès, et permet le partage avec les parents et les élèves.
  • Un système pour gérer les écarts de conduite.
  • Le recueil et l'analyse de données : cette analyse permet d’explorer les solutions possibles, d’élaborer un plan d’action et/ou d’intervention, et d’en évaluer l’efficacité.
  • L'approche centrée sur la fonction du comportement : elle vise à déterminer la fonction des comportements inappropriés pour l’élève.
  • L'appui du conseil scolaire.

En savoir plus sur le soutien au comportemant positif sur le site du CEPEO.

L'expérimentation de la démarche SCP
dans l'académie de Besançon

Le projet est piloté par Antoine Neves, proviseur, vie scolaire.

Liste des collèges expérimentateurs

  • Collège Anatole-France, Béthoncourt (25)
  • Réseau des collèges Fertet (Sancey-le-Grand), et Pergaud (Pierrefontaine-les-Varans, 25)
  • Collège Les Villannelles, Rougemont (25)
  • Collège Aigremont, Roulans (25)
  • Collège Grevy, Poligny (39)
  • Collège des Lacs, Clairvaux-les-Lacs (39)
  • Collège Gérôme, Vesoul (70)
  • Collège Macé, Vesoul (70)
  • Collège Masson, Saint-Loup-sur-Semouse (70)

Plus d'information sur l'expérimentation sur le site de l'académie de Besançon.