Climat scolaire et architecture scolaire : les lycéens améliorent leur cadre de vie au lycée les Vertes Feuilles de Saint-André-lez-Lille

Trois projets d’amélioration du cadre de vie, après un an d’élaboration grâce au budget participatif de la région Nord – Pas-de-Calais. La région Nord – Pas-de-Calais finance, à hauteur de 100 000 euros maximum par établissement, des projets concrets d’amélioration du cadre de vie.

Un hall repensé de fond en comble 

Le lycée professionnel Les Vertes Feuilles (300 élèves environ) fait partie de la deuxième vague des budgets participatifs. Huit projets y ont été élaborés en 2011-2012, trois finalement votés et approuvés par le conseil d'administration et concrétisés l'année suivante, pour un montant de 97 000 euros. Le hall a été repensé de fond en comble : quatre postes informatiques ont été installés au centre, un coin de discussion a été créé avec un traitement acoustique, pour limiter le bruit ambiant. 

Juste à côté, le foyer des élèves a été réaménagé. « Nous avons voulu installer deux billards, deux baby-foot, une télé, des canapés à la place des chaises en fer », expliquent des élèves qui se souviennent que l'endroit était « dégradé et terne » et « ne donnait pas envie d'y aller ». Enfin, les chaises de la salle de restauration ont été changées : plus colorées, elles sont surtout moins lourdes. « Cette proposition émane des personnels TOS et a été reprise par les élèves, qui ont été sensibles à l'amélioration des conditions de travail », remarque le proviseur, Hervé Bossennec. Le lycée va renouveler l'expérience cette année : la communauté éducative va travailler sur des projets qui verront le jour l'an prochain.

La définition des projets fait l'objet de débats organisés sous l'égide du proviseur pendant des heures de vie de classe, de réunions ad hoc ou via Internet. C'est l'ensemble de la communauté éducative qui s'implique et qui vote, mais l’objectif est qu’il y ait au moins 50 % de lycéens dans le comité de pilotage et lors des réunions. 

Le point de vue de la région Nord - Pas-de-Calais

Budget participatif

Permettre la réussite de ses lycéens est une des ambitions majeures de la région. C’est leur donner l’opportunité d’étudier dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, le conseil régional a mis en place le Budget participatif des lycées (BPL) pour aider ses élèves à mieux vivre et étudier au sein de leur établissement. Grand projet de démocratie participative, ce sont les élèves eux-mêmes qui sont impliqués dans les projets d’équipement et de rénovation de leur lycée.

Le BPL s’inscrit dans le cadre du Schéma régional des formations (notamment la priorité 4 « mobiliser la société régionale et renforcer la citoyenneté ») et dans la logique de l'Agenda 21 des lycées. Son enjeu est d’engendrer une large participation de toute la communauté éducative, à la fois les lycéens mais aussi les parents d'élèves, les enseignants, les personnels techniques et administratifs.

Les projets représentent un vaste travail d’association entre ces différents acteurs. Avec la prise en compte des coûts financiers, ce sont eux qui décident des projets et actions prioritaires à mener pour leur établissement. Exemple de projets : l’aménagement d’une maison des lycéens ou d’une salle informatique.

Quels enjeux ?

Pour les lycéens, le BPL est un moyen de s’éduquer à la citoyenneté, de participer activement à la qualité de vie dans leur établissement. Un des enjeux est aussi d’améliorer l’efficacité de l’action publique.

Quel fonctionnement ?

1. Réunion et échanges de propositions : l'ensemble des acteurs se réunit en octobre ; ils recensent les besoins et proposent des idées de projets.

2. Réunion de débat, décision, vote : ces propositions sont ensuite étudiées et évaluées financièrement par les services de la région. En février, un large débat a lieu et permet de choisir trois projets prioritaires par lycée.

3. Vote du financement par la région : l’année suivante, les élus régionaux votent le financement des projets prioritaires de chaque établissement, dans la limite du budget global disponible.

4. Réalisation des projets : un comité de pilotage et de suivi du Budget participatif des lycées se tient régulièrement. Proviseurs, élèves, représentants de l’académie de Lille, conseillers régionaux, membres du CESER, représentants du conseil académique de la vie lycéenne, représentants des fédérations de parents d’élèves, ainsi que des personnalités en font partie.

Ressource associée