Point d'étape n°1 : les conseils de la vie collégienne, une initiative sur tout un bassin

L'année scolaire 2013-2014 a vu la mise en place du conseil de la vie collégienne (CVC) dans neuf collèges du district de Saint-Omer, dans l'académie de Lille. Comment ces conseils ont été mis en place ? Quels sont leurs objectifs, leurs modes de fonctionnement, les réalisations concrètes et leurs apports pour l'établissement ?

Nous vous avons présenté dernièrement les objectifs et perspectives d’une initiative mise en place dans le district de Saint-Omer impliquant neuf collèges : le collège François-Miterrand de Thérouanne, le collège Monsigny de Fauquembergues, le collège Maurice-Piquet d'Isbergues, le collège Albert-Camus de Lumbres, le collège René-Cassin de Wizernes, le collège Pierre-Mendès-France d'Arques, le collège Jean-Jaurès d'Aire-sur-la-Lys, le collège Esplanade de Saint-Omer, le collège Blaise-Pascal de Longuenesse.

Chaque établissement, en fonction de sa réalité, a adapté et adopté les modalités qui ont régi le fonctionnement de leur CVC. Un an plus tard, comment ces CVC se sont-ils mis en place exactement et qu’interrogent-ils dans leurs organisation ?

1. La composition et les modes de désignation

Le nombre des membres varie selon les collèges, de 6 à 45 membres.

Les membres élèves du CVC sont soit élus au suffrage indirect (par et parmi les délégués de classe), soit non élus mais responsabilisés et désignés sur la base du volontariat parmi l’ensemble des élèves du collège volontaires ou des délégués volontaires.

Les membres adultes du CVC ne sont pas élus mais désignés par leurs pairs ou par la direction, sur la base du volontariat. L’égalité entre le nombre d‘élèves et le nombre d'adultes membres est visée majoritairement, dans ces collèges. Il se peut qu’il y ait plus d’élèves que d’adultes mais jamais l’inverse.

Les élèves élus au conseil d'administration (CA) ou dans d’autres instances, municipale (conseil municipal des jeunes) ou départementale (conseil départemental des jeunes), ont été désignés membres du CVC. Il peut y avoir une mixité des statuts des membres : des élus, des volontaires et des membres de droit et désignés. Leur nombre varie selon les collèges. L’égalité entre les niveaux représentés est plus ou moins présente : autant d'élèves en 6e qu’en 5e, qu’en 4e et en 3e.

Une initiative remarquée au collège de Thérouanne

La désignation des élèves s’est faite suite à un travail de sensibilisation par les délégués de classe en direction de l'ensemble des élèves du collège, au cours d'heures de vie de classe. Ces séances s'appuyaient sur un support de communication vidéo qu'ils avaient réalisé eux-mêmes. Suite à cette sensibilisation, des commissions se sont mises en place sur des thèmes appropriés au contexte de ce collège, dans lesquelles participaient des élèves volontaires (60 environ), qui ont ensuite élu les délégués au CVC (6 membres).

2. Mode de fonctionnement

Le rythme des réunions est hebdomadaire, mensuelle ou selon les besoins.
La durée des réunions peut aller de 15 minutes régulièrement, hors temps scolaire, à une ou 2 heures sur temps scolaire et selon les thèmes abordés.
Les thèmes les plus souvent abordés ont été : le fonctionnement du CVC et la conduite de projets menés par les élèves.

La place du CVC dans les instances de l'établissement

Le CVC a un rôle soit décisionnel, soit consultatif et de préparation avant proposition et vote en conseil d'administration des projets. 
Il a un rôle de pilotage et/ou de suivi des projets proposés et portés par les élèves.
Un budget propre est voté pour le CVC en CA.

3. Actions réalisées par les CVC de ces collèges

Responsabilisation des élèves

Actions de solidarité (avec des associations comme Les Restos du cœur, etc.), tombola, vente de chocolats et de friandises homologuées, mise en place d’une boîte à idées.

Aménagements dans l’établissement

Création d’un espace VTT, salle de foyer ou de repos pour les élèves, aménagement de la salle de restauration, de la cour de récréation (nouveaux tracés au sol), des casiers des élèves.

Création d’instances

Commission d’élaboration des menus du restaurant scolaire.

4. Apports principaux repérés

Il est observé des facteurs d’amélioration du climat scolaire à la suite de la mise en place de ces conseils de la vie collégienne.

  • De meilleurs rapports élèves-adultes.
  • Une meilleure implication des élèves dans la vie de leur collège.
  • Un sentiment d’appartenance à l’établissement plus grand et renforcé.
  • Une mobilisation plus forte des enseignants concernant les problématiques des élèves.
  • La validation de certaines compétences du Socle : s’engager, s’intégrer, coopérer, prendre des initiatives.
  • L'amélioration du cadre de vie et du bien-être des élèves dans leur établissement.
  • Une meilleure visibilité des actions des délégués.
  • Une valorisation plus grande des projets et des réussites des élèves.
  • La diminution des conflits entre élèves.