La médiation par les pairs : le cadrage de la médiation

Qu'est-ce que le cadre de la médiation et quels sont ses paramètres importants ?

La mise en place du cadre

Dès les premiers moments de la rencontre de médiation, les médiateurs (comédiation) fixent les points de repères et les limites de la situation. Il s’agit du lieu, de l’espace, du temps, de la place des acteurs, de la règle de non-agression, de confidentialité, de la responsabilité de chacun des médiants (personnes en conflit et en médiation) dans l’issue constructive.

Le cadre spatial

L’espace confidentiel de la rencontre de médiation est organisé de manière rigoureuse et accueillante afin d'instaurer la confiance et la sécurité indispensables pour favoriser l’échange et la compréhension mutuelle. Il consiste à placer les tables de telle manière que les médiants se retrouvent face aux médiateurs, selon la distance que les médiateurs jugeront ajustée, et que les médiants accepteront. La bonne distance est favorisée lors des premières phases pour laisser place, à la fin du processus, à un rapprochement dans l’espace, donc à un nouveau mode de communication puis d’interaction. Chaque médiant fait alors, dans ce territoire, l’expérience du passage de la séparation à « la reliance » (de Peretti).

Le cadre temporel

Le médiateur fixe le temps de la séance (de vingt à quarante minutes pour la médiation scolaire) mais pas le nombre de séances. Car la médiation se joue dans « l’ici et maintenant », de manière ponctuelle et temporelle, sauf si un suivi s’avère nécessaire car l’accord semble fragile, selon l’appréciation des médiateurs. C’est un temps « hors temps » qui, par la parole et la reformulation, transforme la rupture en réunion dans une logique gagnant-gagnant.

Le rôle des médiateurs

Les médiateurs assurent le cadrage de la rencontre de médiation. Ils sont tenus de respecter des règles : ils n’ont aucun pouvoir, si ce n’est d’être les garants impartiaux du bon fonctionnement du processus (catalyseurs permettant la communication et la recherche d'une solution). Ils s’assurent qu’il y a consensus entre les médiants, c’est-à-dire que chacun est bien d’accord pour entreprendre une médiation et s’efforcer de trouver une solution amiable. Ils veillent enfin au respect de la confidentialité des propos. Ainsi, ils sont les passeurs qui s’effacent lorsque la solution a été trouvée entre les parties en conflit.