Informations générales

Nom de la structure :
Église Notre-Dame (Liart)
Type de structure :
Lieux patrimoniaux et culturels
Code Postal - Ville :
08290 - LIART
Condition d'accès à l'offre :
Offre accessible à un public enseignant
Offre accessible à un public scolaire
Personne à contacter :
Mairie
Téléphone contact :
03 24 54 40 01

Contexte Arts et Culture

  Architecture et urbanisme / Patrimoine, musées, archives, histoire des arts

Descriptif de la ressource

Comme pour beaucoup d'églises fortifiées de Thiérarche, la reconstruction de l'édifice au XVIe siècle commença par le choeur, financé par l'abbaye de tutelle de la paroisse, Saint-Nicaise de Reims, et se poursuivit par le "donjon-porche" fortifié, à la charge des habitants du bourg. Entre les deux, la vieille nef fut conservée ou reconstruite à l'économie. Le donjon-porche prend ici la forme d'un massif barlong et aveugle à étage, dont la porte, surmontée d'une bretèche haute, est flanquée de deux embrasures. Le massif abrite un escalier desservant les chambres de tir et de refuge et le clocher. Les combles, les élévations en pierre de taille avec larmiers et corniches rappellent la maison forte de Doumely; on peut dater l'ensemble de la fin du XVIe siècle. Le choeur de peu antérieur, possède au-dessus de ses voûtes sa propre salle haute de refuge, desservie par un escalier en vis latéral dont un saillant carré (sacristie) constitue le pendant. Leurs superstructures sont percées de fentes de tir pour le mousquet. La nef actuelle a été construite en 1859 par Ryambault, architecte à Rocroi.

Mots-clés

église : édifice

Description des services

   · Animations (Niveau / Public concerné) : tous publics
   · Interventions dans l'établissement scolaire (Niveau / Public concerné) : tous publics

Ressources documentaires

 Modalités
Renseignements par téléphone

Commentaires libres

Paroisse de 521 habitants.
L'église dépend de la paroisse Saint-Céline-des-Pothées (rue du Commerce 08290 LIART).

Légende de l'origine de Liart :
Dans les premières années du XIe siècle, en plein bois et presque entièrement cachée par les lierres, on trouvait une statue de la Vierge. D'où venait-elle ? Personne ne le sut jamais.
Toujours est-il qu'à cet endroit on élevait tout aussitôt une chapelle consacrée à Notre-Dame-de-Lierre, qu'on appelait par corruption Notre-Dame-de-Liarre, suivant la prononciation encore en usage dans le pays lorsque l'on désigne cette plante grimpante.
Autour de cette chapelle, suivant la coutume d'alors, se groupèrent des cabanes, des masures, des maisons, si bien que peu à peu, se formait le petit village de Notre-Dame-de-Liarre qui, aujourd'hui, s'appelle plus simplement Liart.