TEXTES ET DOCUMENTS POUR LA CLASSE

Vous êtes ici : Accueil > Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > Les arts de la rue > Sur la toile

Abonnez-vous !

Sur 1 ou 2 ans, en France et Outre-mer ou à l'étranger, découvrez toutes les formules d'abonnement.

Pour toute demande d'information, contactez-nous.

Sur la toile *

Par Christiane Rebattet

Les Cnar, centres nationaux des arts de la rue

www.lefourneau.com

Dans le cadre du Temps des arts de la rue, programme de politique de soutien initié par le ministère de la Culture et de la Communication, neuf lieux ont été reconnus centres nationaux des arts de la rue. En 2009, ils sont devenus des établissements de référence sur le plan territorial, national et international. Tous constituent un réseau de production et de diffusion disposant de lieux équipés, de personnel permanent. Ils favorisent les démarches artistiques (aide à la création, accueil en résidence, commande d’écriture) et programment festivals et représentations. Les Cnar se sont constitués autour du Festival international des arts de la rue, installé au Parapluie à Aurillac (www.aurillac.net), de Pronomade(s) en Haute-Garonne (www.pronomades.org), du festival transnational des artistes de la rue à Chalon sous la direction de Pedro Garcia (www.chalondanslarue.com), de L’Atelier 231, responsable du festival Viva Cité à Sotteville-lès-Rouen (www.atelier231.fr), ou autour de compagnies artistiques. Ainsi le Cnar de Niort est-il implanté dans les usines Boinot (www.usines-boinot.fr), celui de Villeurbanne dans les ateliers Frappaz, la compagnie Oposito à Noisy-le-Sec (www.oposito.fr/-Le-Moulin-Fondu-.html). Celle de l’Avant-Scène, réunie depuis 2009 autour de Jacques Patarozzi, chorégraphe et danseur (il a travaillé avec Pina Bausch à Wuppertal), programme le festival Coup de chauffe à Cognac (www.avantscene.com). Quant au Fourneau de Brest, installé à l’origine dans un ancien entrepôt de l’association Grains de folie, il assure aussi les fonctions de pôle de création et de diffusion

HorsLesMurs

www.horslesmurs.fr

Ce centre national de ressources des arts de la rue et des arts du cirque, créé en 1993 par le ministère de la Culture, a pour mission de centraliser les informations sur ces formes d’expression artistique. La rubrique « Éditions » du site présente la revue Stradda, consacrée à toutes les formes de création. HorsLesMurs assure aussi l’édition d’un guide-annuaire, le Goliath, destiné aux professionnels. Les « Ressources » proposent des fiches d’information, des bibliographies, des liens vers les lieux de résidence, les festivals, les compagnies, les formations, etc., ainsi qu’un dossier, « Définition », qui relate l’histoire des arts de la rue : mystères médiévaux et théâtres forains aux XIIe et XVIIIe siècles, agit-prop en Allemagne et en France dans les années 1920-1930, guerrilla theater des années 1960 aux États-Unis et renouveau saltimbanque des années 1970. La rubrique « Économie et chiffres » répertoriait, en 2008, 915 compagnies pour environ 2 100 spectacles employant six artistes en moyenne. Elle liste les artistes et les compagnies par région et affiche un histogramme des disciplines). La « Documentation » donne accès à des fiches professionnelles, thématiques, administratives, juridiques ou fiscales, et au téléchargement de cahiers sur les politiques culturelles à travers l’Europe. Une deuxième partie du site est consacrée, sur le même modèle, aux « arts du cirque ». Enfin, la rubrique « En images » propose plusieurs belles vidéos. HorsLesMurs a lancé une collection de DVD thématiques dont le premier, Esthétiques des arts de la rue, présente trente-deux morceaux choisis de spectacles de compagnies françaises.

Royal de Luxe

www.nantes.fr/la-veritable-histoire-de-royal-de-luxe

En attendant la fin de la construction du site de la compagnie de Jean-Luc Courcoult, créée près d’Aix-en-Provence, la ville de Nantes présente sur son site officiel « Le fil de l’Histoire depuis la création de Royal de Luxe en 1979 ». Il relate les très nombreux déplacements de la compagnie dans les festivals et, notamment, la célébration de quelques grands événements internationaux par Royal de Luxe, avec, comme personnage emblématique, une immense marionnette, la Petite Géante. L’un des articles est consacré au défilé de La Géante du Titanic et le scaphandrier à Berlin pour le vingtième anniversaire de la chute du mur. On peut consulter aussi celui de Guadalajara pour la célébration du bicentenaire de l’indépendance et du centenaire de la révolution du Mexique en 2010. En bas de page du site, une série de vidéos donnent à voir les derniers spectacles de Royal de Luxe, une catapulte à pianos (créée par Courcault à l’occasion d’un festival d’art lyrique de New York) et des reportages comme celui sur L’Éléphant du sultan en couverture de TDC.

Jo Bithume

http://artsducirque-lacarriere.fr

www.compagniejobithume.com

La compagnie Jo Bithume exerce sur le territoire d’Angers depuis exactement trente ans. C’est sans doute pour célébrer cet anniversaire que ce beau site, plein d’humour, encore en cours de construction, a été créé. On apprend dans la rubrique « La Compagnie » qu’une cinquantaine d’artistes de toutes disciplines et d’administratifs œuvrent ensemble pour donner vie aux arts de la rue, joués en plein air ou dans des espaces plus fermés. La rubrique « Les spectacles » présente leurs nouvelles créations, parmi lesquelles Far West 2037, théâtre d’acrobatie aérienne, et celles, aux noms très prometteurs – La BAD (Brigade Anti-Déprime), La Belle Abondance –, qui sont en tournée. En cliquant sur leur nom, on obtient tous les renseignements pratiques, de nombreux commentaires ainsi que de belles photographies des représentations. Depuis 2011, l’école du cirque qui faisait partie de la compagnie est devenue une association sous l’appellation d’école des arts du cirque La Carrière.

Le centre national des arts du cirque (Cnac)

www.cnac.fr

Cet établissement de formation supérieure et de recherche a été créé en 1985 par le ministère de la Culture et de la Communication. Depuis son installation en 1983 à Châlons-en-Champagne, il n’a cessé de multiplier ses activités. La rubrique « Formation permanente » du site présente les programmes de formation aux réalités du monde circassien (apprentissage de la vie nomade, montage de chapiteau, maîtrise technique) et ceux des recherches (dialogue entre danse et acrobatie, voltige équestre, numéros de clowns, etc.). Son « Centre de ressources » informe des actualités juridiques et administratives, des rencontres professionnelles archivées sur la page Diigo du Cnac et de leurs publications. Depuis vingt ans, le Cnac est partenaire du festival CIRCa (Concours international de rayonnement du cirque d’avenir, www.circa.auch.fr) et en lien avec de nombreux pôles : www.horslesmurs.fr/-Poles-cirque-.html. HorslesMurs consacre également une rubrique aux arts du cirque sur le même modèle que celle sur les arts de la rue (www.horslesmurs.fr/-Definition,175-.html).

Le Citron jaune

www.ilotopie.com

Ce Cnar, installé sur la dernière île du Rhône, propose des actions de « désordre » pour « exciter le sensible et l’émotion » et interroger le monde. Les artistes de la compagnie Ilotopie créent, en « offrandes poétiques », des « actions spectacles » ou des installations paysagères. Il suffit de cliquer sur les éléments qui animent la page d’accueil pour accéder aux espaces. Celui réservé aux vidéos est un enchantement.

Les Souffleurs, commandos poétiques

www.les-souffleurs.fr

Lorsqu’ils se produisent en France, à Rome, Madrid ou Kanazawa, les Souffleurs chuchotent tendrement aux oreilles des passants des secrets poétiques ou philosophiques à l’aide de « rossignols », de longues cannes creuses d’environ 1,80 m. Ils sont soutenus par la ville d’Aubervilliers, par le conseil général de la Seine-Saint-Denis et le conseil régional de l’Île-de- France. On lira dans la rubrique « Qui sommes-nous ? » de leur très beau site, au chapitre « Philosophie », les idées forces de leurs créations et « leur tentative de ralentissement du monde ». La rubrique « Anatomies » informe sur la composition de cette troupe en habit noir et parapluie, et « Matières grises » rassemble des entretiens de presse, tels que « L’insolente posture de la tendresse » (avec Olivier Comte pour l’Atelier 231 à l’occasion des Séquences buissonnières au domaine d’Harcourt, dans l’Eure). Les « Propositions vagabondes » ou les « Territoires poétiques » nous permettent de voyager avec eux aux quatre coins du monde, de visionner leurs interventions et de lire les vers qui les accompagnent.

Ici même (Paris)

www.icimeme.info

Ce groupe de performeurs urbains situé à Paris se propose d’« infiltrer le quotidien pour travailler et partager les questions qui se posent à la ville aujourd'hui ». Photos et vidéos téléchargeables donnent à voir les interventions mi-sérieuses mi-burlesques de ces « artivistes » qui n’hésitent pas à faire appel aux nouvelles technologies : smartphones, etc. La rubrique « Actualités » annonce les créations à venir.

* Rectificatif : contrairement à ce qui est indiqué dans la revue (« Les arts de la rue », n° 1033, pp. 46-47), le Cnar d’Angers n’est pas dirigé par la compagnie Jo Bithume.