TEXTES ET DOCUMENTS POUR LA CLASSE

Vous êtes ici : Accueil > Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > L’art et le voyage > Sur la toile

Abonnez-vous !

Sur 1 ou 2 ans, en France et Outre-mer ou à l'étranger, découvrez toutes les formules d'abonnement.

Pour toute demande d'information, contactez-nous.

Sur la toile

Par Christiane Rebattet

Le Festival de l’histoire de l’art

http://festivaldelhistoiredelart.com/

www.facebook.com/FestivaldelHistoiredelArt

www.inha.fr/spip.php?article3709

Ouvert à tous et gratuit, le Festival de l’histoire de l’art est né à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication et de la coordination de l’Institut national de l’art (INHA) et du Château de Fontainebleau. Après le thème fédérateur de la folie l’an dernier, le festival, pour cette deuxième édition, est placé sous celui du voyage. Sont ainsi réunies l’histoire de l’art, l’archéologie, la littérature, la musique et le cinéma. Chacune de ces disciplines est éclairée par le regard d’artistes, de conférenciers et de spécialistes, dont certains sont venus d’Allemagne, qui, après l’Italie l’an dernier, est cette année le pays invité d’honneur. Pour sa deuxième édition, le Festival de l’histoire de l’art lance son site internet. La navigation est simple et efficace. Tout le programme de la manifestation est accessible, ainsi que de nombreuses ressources : le carnet du festival proposant l’actualité au fil des trois jours que dure l’événement, et les indispensables informations pratiques, sans oublier la programmation de « Art et Caméra » et la découverte du Salon du livre et des revues d’art. Les enseignants comme les cadres du système éducatif trouveront ainsi tous les renseignements sur les expositions, les conférences, les débats, les lectures et les projections.

D’après l’antique

http://mini-site.louvre.fr/antique/pro_academie_frameset.html

Sur le site du musée du Louvre, une exposition virtuelle, « 2 000 ans de création… d’après l’antique », permet de découvrir, à travers la présentation d’œuvres majeures de l’Antiquité, la permanence de ses modèles jusqu’au romantisme, en passant par l’époque médiévale ou la création de l’Académie de France à Rome en 1666.

Delacroix et Catlin

www.histoire-image.org

Le site L’Histoire par l’image publie une étude des Femmes d’Alger dans leur appartement de Delacroix. Les mots-clés en bas de page donnent accès à plusieurs dossiers sur les femmes dans l’orientalisme (Chassériau, Fromentin, Vernet). D’autres sont consacrés à George Catlin, explorateur passionné qui voua son œuvre aux Amérindiens (inscrire le mot désiré dans le moteur de recherche).

On the road

www.mep-fr.org

Le site de la Maison européenne de la photographie recense toute l’actualité photographique et présente les archives d’une centaine d’expositions, parmi lesquelles « On the Road », datant du printemps 2010, qui réunissait de nombreux artistes voyageurs, parmi lesquels Raymond Depardon, Bernard Plossu, Willy Ronis… L’index regroupe l’ensemble des artistes exposés.

Le voyage dans les musées de la région Centre

http://webmuseo.com/ws/musees-regioncentre/app/collection/expo/139

L’Association des personnels scientifiques des musées de la région Centre organise sur ce site une exposition, conçue en trois parties, sur le thème du voyage à travers les collections de treize musées. La première, « La vie itinérante », est consacrée aux œuvres représentant les pérégrinations sur la Loire, qui connurent leur apogée vers 1840, les forains, le théâtre ambulant et le colportage. « Voyager par la pensée » présente des scènes exotiques, allégoriques ou mythiques (embarquement pour Cythère, Phaéton, Orphée aux Enfers, etc.) décorant vaisselles ou chinoiseries. Enfin, « Vers de lointains horizons » évoque les voyages religieux ou les conquêtes, les Grandes Découvertes et les études des naturalistes, géographes et ethnologues. Le dossier sur « Les voyages d’artistes et d’hommes de lettres » retrace notamment l’itinéraire d’un peintre voyageur régional, Auguste Borget, qui peignit les lieux de ses séjours en Amérique et en Chine.

La Renaissance européenne à la BnF

http://expositions.bnf.fr/renais/arret/2/index.htm

Le voyage à Rome était une étape obligée de la carrière des artistes de la Renaissance, qui vouaient un véritable culte à l’Antiquité romaine. Peintres, graveurs, sculpteurs ont constitué un répertoire des vestiges de la Ville Éternelle. Le site de la BnF présente dans une belle exposition pédagogique, « Dessins de la Renaissance », un parcours à travers le XVIe siècle, une époque considérée comme l’origine de la modernité. « L’école du Nord », dans la rubrique « Arrêt sur… », retrace l’œuvre d’Albrecht Dürer à travers ses voyages à Colmar, Strasbourg, Venise, Padoue… et plus tard aux Pays-Bas, « L’école italienne » traite du manièrisme et du baroque. Quant à « L’école française », elle offre un dossier sur les artistes de Fontainebleau inspirés par les maîtres italiens venus en France à l’initiative de François Ier, le Rosso et le Primatice après Léonard de Vinci et Andrea Del Sarto. Les « feuilletoirs » proposent des vignettes agrandissables des œuvres et leurs commentaires.

De Delacroix à Kandinsky : l’orientalisme en Belgique

www.expo-orientalisme.be/infos/fr/introduction.html

L’exposition virtuelle du site des musées royaux des beaux-arts de Belgique propose un voyage muséal dans l’Orient vu par les artistes occidentaux. Au programme, le goût du paysage, les vues du désert, du Nil, de Thèbes (Gérôme) ou de Tanger (Delacroix), les scènes grandioses comme l’Entrée du grand temple de Baalbek de David Roberts, l’égyptomanie, ou encore la fascination pour un christianisme exotique : messe en Kabylie (Vernet), Rois mages en bédouins (Tissot), monastère de Sainte- Catherine au mont Sinaï... L’attrait de ces artistes voyageurs pour le quotidien oriental est illustré par des tableaux de genre : marchands de babouches, boucherie, portes de café, scènes de rue… L’expérience orientaliste se termine avec les regards de Kandinsky et de Klee sur la Tunisie. On peut circuler sur le site, de salle en salle si on le souhaite, et cliquer sur les vignettes pour agrandir les tableaux et lire les notices. Une frise chronologique illustrée permet de visionner les œuvres.

Le Centre de recherche sur la littérature des voyages

www.crlv.org

www.crlv.paris4.sorbonne.fr/revue_crlv/

Le CRLV, fondé en 1984, regroupe 1 274 spécialistes, des historiens, des historiens de l’art et des ethnologues. Les rubriques de son site donnent accès à une multitude d’articles téléchargeables sur le thème du voyage. Il met en ligne une revue, Astrolabe, dont les très nombreux articles croisent les disciplines. On trouvera dans « Poésie et voyage » une étude sur L’Île des morts d’Arnold Böcklin, des dossiers sur « New York chez Céline et Hopper » ou « Cendrars et New York, entre peinture, musique et poésie ». « Cinéma et voyage » propose « Le voyage au Congo de Marc Allégret » ou encore l’étude du roman Stupeur et tremblements d’Amélie Nothomb et de son adaptation cinématographique. La navigation à l’intérieur du site est passionnante, et la base de ressources donne accès à de nombreux enregistrements sonores et à une bibliographie sur le voyage.

Étonnants Voyageurs

www.etonnants-voyageurs.com

La première édition de ce festival international du livre et du film, dont le est une citation du célèbre poème de Baudelaire « Le Voyage » date de 1990. Né de la rencontre de Michel Le Bris, du maire de Saint-Malo et d’un comité de rédaction composé de Jacques Lacarrière, Jim Harrison, Ella Maillart et Álvaro Mutis, il n’a cessé de croître depuis sa création. Ses archives sont passionnantes. On découvrira dans l’onglet « Images et sons » de la page d’accueil les cafés littéraires enregistrés en 2011, classés par thèmes et par lieux, et, dans « Archives », la programmation des thématiques, des expositions filmées, les éditos et les affiches, ainsi que des vidéos de Nicolas Bouvier en 1991, de Théodore Monod en 1999, de J.M.G. Le Clézio en 2003… L’onglet « Invités » présente les personnalités du festival 2012. Il suffit de cliquer sur leur nom ou sur les photographies figurant sur les listes pour obtenir une biographie, une bibliographie, la présentation de leurs derniers ouvrages et le programme de leurs interventions.