TEXTES ET DOCUMENTS POUR LA CLASSE

Vous êtes ici : Accueil > Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > La télévision française > Sur la toile

Abonnez-vous !

Sur 1 ou 2 ans, en France et Outre-mer ou à l'étranger, découvrez toutes les formules d'abonnement.

Pour toute demande d'information, contactez-nous.

Sur la toile

Par Christiane Rebattet

Sites de référence

L’Institut national de l’audiovisuel (INA)

Cet établissement public et culturel est chargé depuis 1975 de la sauvegarde et de la transmission d’environ 5 millions d’images et de documents sonores issus des chaînes et radios publiques françaises. Leur numérisation, entreprise depuis une dizaine d’années et qui devrait se poursuivre jusqu’en 2018, contribue à l’enrichissement de ce patrimoine (Nous connaître > L’Institut). Les collections de l’INA proposent une plate-forme pour le grand public (Offres et service > Ina.fr) qui permet de visionner plus de 350 000 documents télévisuels ou radiophoniques classés en quatorze thèmes − divertissement, économie et société, personnalités, sport, publicité, mémoires partagées…− ou en huit périodes. Mais l’internaute peut aussi visionner des émissions « cultes » (Apostrophes, Cinq colonnes à la une…), destinées à la jeunesse (Bonne nuit les petits, Astérix et Obélix) ou aux sportifs (Tour de France, Roland-Garros). Une rubrique est également réservée aux « grands entretiens et témoignages », notamment avec des figures historiques de la télévision, tels que Patrick Poivre d’Arvor, Pierre Bellemare, Hervé Bourges, Jacqueline Joubert (« Télé notre histoire »)… Il suffit de cliquer sur les images pour obtenir les vidéos assorties de commentaires. Quant aux professionnels, ils peuvent consulter un espace spécialisé en utilisant le service Médiapro et l’Inathèque. Certaines vidéos sont téléchargeables en intégralité sur la boutique de l’Inathèque.

Jalons pour l’histoire du temps présent

Conçu par l’Éducation nationale et l’INA, ce site met à la disposition des professeurs et des élèves de tous niveaux, par abonnement annuel, des documents issus de la presse filmée, de la télévision ou de la radio de 1914 à nos jours. Il propose des parcours thématiques, des fresques chronologiques, des cartes géographiques.

Le centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI)

Le CLEMI est chargé de l’éducation aux médias dans l’ensemble du système éducatif français depuis 1983. Il a pour mission d’apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias. Les enseignants de tous niveaux et de toutes disciplines peuvent y avoir recours pour se former, obtenir des conseils ou des ressources. Extrêmement riche, le site propose, par exemple, dans la rubrique « CLEMI TV » (menu à gauche), l’accès à de nombreuses ressources vidéos – entretiens avec des spécialistes des médias, documents à analyser, témoignages de pratiques, etc. En cliquant sur « Modules vidéos », puis sur « Arte.tv », les enseignants trouveront des outils et des pistes de travail pour analyser avec leurs élèves des reportages du JT. Dans la rubrique « JT, toute une histoire » (menu à gauche), le film de Jean-Claude Guidicelli produit par l’INA revisite quelques chapitres essentiels de l’histoire du journal télévisé depuis sa naissance en 1949 jusqu’à aujourd’hui.

Le Ceisme

Le Centre d’études sur les images et les sons médiatiques de Paris-III Sorbonne nouvelle étudie les programmes, les genres et les grilles télévisuels et radiophoniques. Il propose une série de réflexions :
« Qu’est-ce que la création télévisuelle ?», « Années 70 : la télévision en jeu » (un ouvrage du même nom en a été tiré, sous la direction de François Jost), « Territoires du rire à la télévision », ainsi qu’une liste de publications.

Futura-Sciences

En inscrivant le mot « télévision » dans le champ de recherche, on trouvera sur ce site partenaire de la Cité des sciences et de l’industrie de très nombreux articles, sur la télévision portable et mobile, la télévision numérique ou haute définition, les dégroupages, les cristaux liquides, la TNT, la 3D, l’installation des antennes, ainsi que l’histoire de l’audiovisuel ou celle du Téléthon…

Les télévisions scolaires

Le musée national de l’Éducation de Rouen, héritier du Musée pédagogique créé par Jules Ferry, est un centre de ressources en histoire de l’éducation de plus de 900 000 documents. Il rassemble aussi des documents issus de l’imagerie populaire et du matériel scolaire ou télévisé archivés sur la base de données Mnémosyne. L’exposition « 50 ans de pédagogie par les petits écrans » proposera du 12 mars 2014 au 30 avril 2015 des animations pédagogiques audiovisuelles et numériques (voir « La programmation »). Elle a pour partenaire la Web TV Capcanal.
Quant au Scérén-CNDP, grand producteur audiovisuel institutionnel et partenaire également de l’exposition, il met en ligne son catalogue, Média Scérén, riche d’images et de films (dont l’exploitation est payante) dans tous les domaines éducatifs produits pour la télévision scolaire depuis 1952.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)

Depuis 1989, le Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui a pris la suite de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle et de la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL), garantit la liberté de communication audiovisuelle. Pour illustrer les responsabilités qui lui incombent en matière de régulation des programmes, il propose dans la rubrique « Télévision » des articles concernant la protection des mineurs, la déontologie de l’information et des programmes, le pluralisme et les campagnes électorales, la diversité de notre société, l’attribution des fréquences aux opérateurs, l’accessibilité aux personnes ayant un handicap auditif ou visuel, ou encore le respect de la langue française… On consultera aussi les articles consacrés à la réception (déploiement de la TNT en haute définition, différents moyens de réception de la télévision numérique) et aux différentes chaînes terrestres hertziennes ou diffusées par d’autres réseaux.

Le Comité d’histoire de la télévision (CHTV)

Le CHTV constitue la mémoire des télévisions publiques, privées, hertziennes ou numériques, diffusées par satellite ou sur Internet, reflétant ainsi les évolutions de la société depuis plus d’un demi-siècle. Son site propose dans la rubrique « L’histoire en images » de nous faire découvrir les « coulisses de la télé » à travers des diaporamas sur les dates clés de son histoire, ses personnalités majeures, les grandes heures du direct, les différentes techniques audiovisuelles en studio ou les « métiers de l’ombre » (monteur, illustrateur sonore, maquilleur…) dont les images proviennent parfois de l’INA. La rubrique « L’histoire par écrit » donne accès à des sites de référence et à une riche bibliographie qui permet également de consulter grâce à ses liens vers Persée des extraits de certains ouvrages comme Haute Fidélité : pouvoir et télévision (1935-1994) ou Histoire de la télévision sous de Gaulle de Jérôme Bourdon.

Les pionniers

Le site de l’Association pour la conservation du patrimoine de la télévision mécanique de Roger Dupouy présente la technologique des pionniers et les prototypes d’appareils de télévision mécaniques depuis les années 1930. Celui de l’Histoire par l’image consacre un document à la première démonstration publique de télévision française par René Barthélémy en 1931.

Une histoire de la télévision

Réalisé par André Lange, ancien chargé de cours à l’université libre de Bruxelles passionné par l’histoire de la télévision, ce site regroupe des articles techniques, une anthologie des premiers textes sur la télévision et un « projet Mary Néant » qui recense les traces de la télévision dans les arts, la philosophie ou la psychanalyse, la sciencefiction, ainsi qu’une
bibliographie.