TEXTES ET DOCUMENTS POUR LA CLASSE

Vous êtes ici : Accueil > Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > Banlieue et poésie > Sur la toile

Abonnez-vous !

Sur 1 ou 2 ans, en France et Outre-mer ou à l'étranger, découvrez toutes les formules d'abonnement.

Pour toute demande d'information, contactez-nous.

Sur la toile

Par Christiane Rebattet

Sites de référence

Franc-parler

www.francparler-oif.org/pour-la-classe/sitographie-commentee/2312-la-banlieue-soustoutes-ses-formes.html

Animée par la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF), avec le réseau Canopé, le Français dans le monde et TV5Monde, cette association est partenaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Son site met en ligne de nombreux documents pédagogiques regroupant des actualités en lien avec la Francophonie (annonces de congrès, d’événements ; liens de navigation vers d’autres associations ; partenariats). On pourra y consulter les rubriques « Pour l’enseignant » (autoformation, entretiens, articles) et « Dossiers » (« Enseigner le français avec le cinéma »…). « Pour la classe » présente de nombreuses fiches (« À la découverte du français parlé », « High-tech, c’est mon truc ») et des ressources pédagogiques (« Les expressions imagées du français »), ainsi qu’une sitographie commentée, qui donne accès à « La banlieue sous toutes ses formes ». Ce chapitre aborde « la banlieue de façon subjective, à travers des témoignages d’habitants, des sondages d’opinion, des photographies, des courts métrages ou encore des textes littéraires… », classés en « sons » (reportages radio et chansons), en « textes » (évocations de Thierry Jonquet, Magyd Cherfi et de bandes dessinées), en « images » (photographies), en « vidéos » (webdocs, websérie, courts-métrages)...

Poésie et ville

www.academie-en-ligne.fr/Ressources/4/FR41/AL4FR41TEWB0212-Sequence-07.pdf

Académie en ligne, publié par le Cned, propose une séquence pédagogique sur la ville dans la poésie du XIXe siècle. Destinée aux 4e, elle analyse des poèmes de Verlaine, de François Coppée, de Charles Cros, d’Émile Verhaeren et de Rimbaud, qu’elle rapproche de tableaux de Gustave Caillebotte ou Lionel Walden.

Les Souffleurs commandos poétiques

www.les-souffleurs.fr/html/pframepresse.htm

Soutenus par la ville d’Aubervilliers, par le conseil général de Seine-Saint-Denis et le conseil régional d’Île-de-France, les Souffleurs commandos poétiques se sont installés dans un grand hangar de cette banlieue. Au contact des habitants, Olivier Comte écrit en 2008-2009 La Folle Tentative d’Aubervilliers, « une œuvre de poétisation du territoire conçue comme un laboratoire de solutions poétiques aux problèmes du monde » déployée sur trois ans. Les Souffleurs ont pris, lors de leur déplacement dans les manifestations publiques en banlieue ou dans les capitales, l’habitude de chuchoter aux oreilles des passants des secrets poétiques ou philosophiques à l’aide de « rossignols », de longues cannes creuses. On consultera les « oeuvres vagabondes » ou les « territoires poétiques » pour voyager avec eux, visionner leurs interventions et lire les vers qui les accompagnent.

Jacques Réda, Léon-Paul Fargue...

Revues.org, plate-forme de revues et de collections de livres numérisés, offre un espace à Articulo, qui publie « Esthétiques et pratiques des paysages urbains » et présente un article de Filippo Zanghi, « “Enfreindre le pacte” : Jacques Réda dans le périurbain » qui « propose de mesurer, chez Réda, la part du géographique et d’interroger son amplitude paysagère », le considérant comme l’héritier « des grands auteurs du XIXe siècle, qui ont fait entrer le paysage urbain en littérature ». On pourra lire aussi un autre article, « Splendeur et misère du périurbain : introduction ». Né de la volonté de « transmettre des coups de cœur et des rencontres avec des artistes et des écrivains mal connus à cause de la barrière des langues ou des modes critiques », Esprits nomades propose des articles sur Léon-Paul Fargue (« L’écriture comme vie de secours », André Hardellet (« Le promeneur des jardins cachés des rêves »), Guy Goffette, Frank Venaille…

Jean-Michel Maulpoix & Cie

www.maulpoix.net/

Critique littéraire, universitaire et chercheur, peintre et photographe, directeur de la revue en ligne Le Nouveau Recueil (voir la rubrique du même nom, ainsi que son blog), Jean-Michel Maulpoix, qui a participé à ce TDC, est le fondateur de ce site qui fait référence dans le monde de la poésie moderne et contemporaine. Il publie notamment « Dans les rues de la ville… », des « réflexions sur le sort moderne de la poésie urbaine » (Sommaire > Essais critiques > Poésie et modernité urbaine), ainsi qu’un article sur le roman Polyptique de la dame à la glycine, consacré pour une large part à la banlieue, de Gérard Noiret, qui collabore également à ce numéro. Quant aux « cours et séminaires », ils regroupent sous le titre « La poésie pour quoi faire ? » des archives sonores du séminaire mensuel public animé par Jean-Michel Maulpoix à l’auditorium du Petit Palais de 2007 à 2010. Enfin, le site permet une navigation vers des bibliothèques, revues, associations, blogs...

Le Printemps des poètes

www.printempsdespoetes.com/

Centre de ressources pour la poésie et coordonnateur de la manifestation qui se tient tous les mois de mars depuis 1999, Le Printemps des poètes, à l’origine une initiative de Jack Lang et d’Emmanuel Hoog, est soutenu par les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale ainsi que le conseil régional d’Île-de-France. Jean-Pierre Siméon, directeur artistique, souhaite à travers diverses actions – brigades d’intervention poétique dans les établissements scolaires, opération « Un jour, un poème » (Ressources > Répertoire d’actions) – encourager la création et les partenariats avec des associations ou des entreprises comme la RATP ou La Poste, autour d’une thématique et d’auteurs (« L’insurrection poétique » en 2015). La rubrique « OùQuiQuoi » (voir « Territoires ») répertorie les interventions dans les villes concernées, notamment en banlieue (il suffit de cliquer sur la liste des départements).

Slam et spoken word

Ce réseau, qui fédère de nombreuses associations de slameurs à l’étranger ou en France (Ass.2.Plumes ; Ouvrons les guillemets à Corbeil-Essonnes, RamDam Slam à Mantes-la-Jolie…), défend une charte de valeurs, « l’égalité, l’ouverture, l’accessibilité, le respect, le partage, l’interactivité, les libertés d’expression et d’opinion ». Son site présente le programme des événements, des informations diverses et la Coupe de la Ligue slam de France, tournoi national annuel de poésie organisé sous forme de festival. Cris et poésie souhaite être « une réponse médiatique aux considérations réductrices d’une scène slam et spoken word ». On peut consulter sur ce site l’agenda des événements, des interviews, des chroniques et des articles tels que « Rap et slam, la pénible comparaison », « Le slam, petites précisions sur le sujet ».

Rap

On trouvera sur Rap2france une multitude d’informations sur le rap français et étranger, la liste des sites officiels d’Akhenaton, NTM, Booba, Kery James, Kool Shen, Sexion d’Assaut, Casey (voir « Sites web ») et leurs textes (« Paroles »), et, sur Revues.org, un article de la Revue de recherche en civilisation américaine, « La musique rap comme forme de résistance ? », signé David Diallo.

Copain de banlieue

copainsdebanlieue.plainecommune.fr/genedebut.html

Une animation multimédia sur l’histoire de la banlieue de 1905 à nos jours conçue pour les plus jeunes comme un parcours avec énigmes historiques à travers sept stations d’un tramway (Aubervilliers, Épinay, Stains…) et sept fictions autour des origines et de la vie de ses habitants.