Vous êtes ici :

La curation est née dans une optique de mercatique. De fait pour répondre aux besoins des entreprises, une pléthore d’outils est apparue. Comment le curator peut-il trouver l’outil qui sera adapté à ses objectifs ?

Sur le marché, il existe de très nombreux outils [24]. Nous n’allons pas en faire une présentation exhaustive. Nous nous contenterons d’évoquer les plus répandus dans le monde de l’éducation, soit : Paper-li, Pinterest, Scoop-it, Pearltrees, et Storify. Tous ces outils peuvent être utilisés gratuitement une fois l’inscription effectuée. Ils ont tous l’avantage d’être d’une utilisation très simple.

Paper.li

Exemple de page
Exemple de page

Paper.li présente sous la forme de revue de presse les informations sélectionnées. L’inscription se fait à partir de son compte Twitter ou Facebook. Au moment de l’inscription, on personnalise son quotidien soit en choisissant de trouver du contenu via son compte Twitter, soit en mettant des mots-clés pour faire une recherche automatique via Google +, Facebook ou des flux RSS. Si la recherche se fait en fonction de Twitter, on peut soit suivre des follows, soit utiliser des hashtag (mot-clé précédé d’un #). La mise à jour se fait automatiquement suivant une période choisie.
Deux points positifs peuvent être attribués à cet outil : l’information est beaucoup plus lisible que sur un compte Twitter et un même compte peut disposer de plusieurs quotidiens qui peuvent eux-mêmes être édités. Le point négatif réside dans le fait qu’il s’agit d’une curation automatique. C’est pour cela que Paper.li peut être considéré comme un agrégateur de flux. Aucune éditorialisation n’est possible. Ce qui fait que pour certains, Paper.li n’est pas un outil de curation à proprement parler.

Scoop-it

Exemple de topics
Exemple de topics

Tout comme Paper.li, Scoop-it permet de faire une revue de presse mais de manière manuelle. Il existe différentes options proposées dont une offre gratuite qui permet de faire de multiples choses. Cinq journaux nommés Topics peuvent être créés en fonction de thématiques prédéfinies par le curator. La recherche d’informations peut se faire soit par mots-clés, soit par personnes. Il est également possible de créer son propre article. Lorsque le curator insère un article, il peut choisir son titre, le texte de présentation, l’illustration. Afin de faciliter la recherche, il peut taguer les contenus. L’information peut être déplacée et remise à « la une ». Elle peut être partagée sur les réseaux sociaux. Le curator peut se constituer une communauté et s’abonner à certains topics. Cet outil présente pour nous trois intérêts : l’information est présentée de manière claire ; celle-ci peut évoluer en fonction du curator ; une plus-value peut être réellement apportée si le curator commente l’article. Par contre, nous déplorons le fait qu’il n’y ait plus le bouton « find » qui permettait de retrouver un article à partie des tags.

Pinterest

Deux tableaux
Deux tableaux

Pinterest permet de créer des tableaux à partir d’épingles. Son intérêt réside dans le visuel. Il y a la possibilité de mettre des commentaires. Les images peuvent provenir du Web ou de son propre ordinateur. Une recherche internet existe.

Voici une utilisation que nous avons faite. Le tableau autobiographie permet de garder une trace des appréciations des élèves quant aux lectures faites. Le second regroupe un ensemble de travaux sur la discrimination. Dans le premier cas, nous avons pris des informations pour les compléter, dans le second cas, nous avons créé de l’information.

Pearltrees

Exemple d’un pearltrees réalisé avec des élèves
Exemple d’un pearltrees réalisé avec des élèves

Pearltrees présente l’information à travers de "perles" et ce sous la forme d’une carte conceptuelle qui ressemble à un arbre. Comme Pinterest, c’est le visuel qui prime. L’information mise peut soit dépendre du web, soit être créée directement par le curator. En outre, Pearltres propose différents arbres voisins de celui que l’on a créé. Des commentaires peuvent être insérés au niveau de chaque perle. Malgré cela, cet outil est considéré par certains davantage comme un outil du socialbookmarking. Cela peut s’expliquer par le fait que l’objectif premier de cet outil est l’organisation des informations.

[Note de la rédaction : depuis la livraison du dossier par l'auteur, Pearltrees a modifié sa présentation, l'aspect "arbre" en a totalement disparu.]

Storify

Exemple d’histoire créée à partir de la définition de la curation
Exemple d’histoire créée à partir de la définition de la curation

Storify est répertorié comme outil de curation. Il va permettre de raconter différentes "histoires" selon les thématiques choisies. Cela se rapproche de la conception générale de Scoop-it avec ses "topics".

Une fois le sujet de l’histoire déterminé, le curator va pouvoir sélectionner l’information en fonction du moteur de recherche propre à l’outil. Des vidéos ou des slideshares peuvent être intégrés.

A partir de là, le curator peut prendre les articles qui l’intéressent et les mettre dans sa page. Il peut également commenter les informations trouvées et les remettre à la « une » si besoin. Lorsque le curator est satisfait de son histoire, il peut la publier. Storify permet un regroupement simple de l’information et une réelle éditorialisation.

En conclusion

Pour faire une synthèse sur ces outils, nous pouvons dire que plusieurs critères peuvent être retenus selon les buts que se fixe le curator :

  • La présentation de l’information : textuelle, visuelle, un mélange des deux ;
  • Le mode d’accès à l’information : méthode pull – le curator va chercher l’information, méthode push – l’information va vers le curator ;
  • La possibilité d’avoir un outil collaboratif ;
  • La capacité à éditorialiser plus ou moins étendue ;
  • Le format de sortie avec la possibilité de créer des newspapers.

La curation née avec le développement du Web 2.0 se veut être un moyen de pallier les effets négatifs engendrés par ce développement. Pour autant, elle n’est pas la panacée. Divers problèmes sont inhérents à cette pratique.

Recherche avancée