Vous êtes ici :

Mobilité européenne : vers de nouvelles pratiques pédagogiques ?

par Géraldine Tamet & Prisca Bridault,
[août 2012] MAJ [juin 2015] par Stéphane Moronval

Mots clés : Europe, échanges internationaux en éducation

Ce dossier a été coordonné par le CRDP d'Amiens pour Savoirs CDI

La mondialisation, le développement des échanges commerciaux et la construction européenne ont souligné l'importance des relations internationales, de la mobilité des individus et de la maîtrise des langues étrangères. Ces dernières années, cet engouement s'est traduit dans la sphère éducative par la mise en place de différents dispositifs : appariement, stage en immersion complète en langue étrangère, programmes d'échanges, classe à vocation internationale ou européenne, option bilangue, label Reve [1] etc. Certains lycées et collèges en ont fait un axe très important, voire majeur, de leur projet d'établissement afin de lui apporter une plus-value, d'améliorer leur image et d'élargir leur recrutement. Dès lors, comment le professeur documentaliste peut-il inscrire son action dans cette nouvelle orientation ? Quelles activités peut-il proposer pour promouvoir l'ouverture sur l'international ? Quels sont les moyens à sa disposition pour se former ?

Plan du dossier

1. Les programmes européens d'échange et de mobilité

2. Les dispositifs français d'échanges et de mobilité

3. Des projets européens : retours d'expérience

4. Bibliographie

Les auteurs

Géraldine Tamet est professeur-documentaliste à l'Espace Scolaire Condorcet de Saint-Quentin dans l'Aisne (02) ; elle s'est engagée à participer au projet Comenius mis en place dans son lycée à la rentrée 2011.

Prisca Bridault est professeur-documentaliste détachée au CRDP de l'académie d'Amiens (80) depuis la rentrée 2010.

Revu et mis à jour par Stéphane Moronval, professeur-documentaliste collège Jean Moulin à Moreuil (80).

Notes de bas de page

[1] REVE (Réseau d'établissements à vocation européenne), spécifique à l'Académie d'Amiens a été lancé en 2011. Il est « attribué à des lycées qui font de la pratique des langues vivantes et de la coopération culturelle internationale, deux vecteurs de réussite et de progrès pour les élèves, tant sur le plan des pratiques pédagogiques que de l’ouverture internationale. Chacun d’entre eux est dès lors désigné comme « tête de réseau » associant également des collèges et des écoles primaires de son territoire. »
Les Réseaux d'Etablissements à Vocation Européenne : Opens external link in new windowhttp://www.ac-amiens.fr/index.php?id=38571

Recherche avancée