Vous êtes ici :

  • Google+
  • Imprimer

Testez vos connaissances

Le catalogage, le cœur du métier, base intellectuelle incontournable pour le professionnel de l'information (comme le souligne Suzanne Briet [1]). Le numérique n'y a rien changé ; il a fallu tout au plus se familiariser avec de nouveaux supports, des nouvelles normes, des nouveaux formats. Des évolutions, oui, certainement, et ce, depuis bien longtemps. Marie-France Blanquet, dans son dernier ouvrage « Documentalistes, leur histoire de 1900 à 2000 » [2], nous rappelle que les premiers outils et les premières méthodes de repérage de l'information sont au Moyen Age de simples listes. Les premiers catalogues naissent au cours du XVIIIe siècle.

Silvère Mercier, chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d'Information et blogueur (Opens external link in new windowbibliobsession) s'exprime franchement sur la question : je déteste le catalogage, ça m'a toujours rappelé le solfège ou le latin. Grâce à la récupération de notices déci delà, le Catalogage est amené à reposer en paix écrit-il encore. Mais sans la connaissance de ces méthodes, de ces outils, de ces normes, il est impossible de travailler ensemble, d'échanger, de mutualiser, de fédérer, de puiser dans des réservoirs et finalement d'être un bon médiateur.

En attendant de vous lancer dans le web sémantique, voyez si vous avez des affinités naturelles avec le catalogage et les métadonnées…

On y va !

Pour vous aguerrir avant ou pour approfondir ensuite, voici quelques références sur le catalogage.

Notes de bas de page

[1] BRIT, Suzanne. Qu’est ce que la documentation ? EDIT, 1951

[2] BLANQUET, Marie-France. Documentalistes, leur histoire de 1900 à 2000. Canopé Editions, 2014. P. 75

Recherche avancée