Vous êtes ici :

Pertinence

I. Critère d'évaluation portant aussi bien sur le résultat d'une requête que sur les données informationnelles contenues dans un document sélectionné. Est pertinent ce qui entretient un rapport sémantique immédiat avec la question posée, mais également ce qui apporte, même de manière indirecte, des éléments de réponse relatifs au besoin d'information. Une donnée peut donc se révéler pertinente si elle rencontre la problématique de la recherche, au-delà de la stricte question posée dans la requête. Et même au-delà, lorsque l'enquête progresse par la découverte inopinée, inespérée d'une donnée non attendue [Voir Sérendipité]. Dans tout ces cas, il sera admis qu'une «donnée pertinente» est une information, au motif qu'elle prend, par la signification qui lui est reconnue ou attribuée, une certaine valeur [Voir Valorisation de l'information].

Des études réalisées en psychologie cognitive s'intéressent au concept de pertinence de l'information (Dinet & Rouet, 2002 [1]). Ces travaux font ressortir deux conditions pour qu'une information soit pertinente. Elle doit être utile, en ce sens qu'elle permet, en apportant de nouveaux éléments de connaissance à l'utilisateur, d'atteindre le but qu'il s'est fixé. Elle doit également se révéler utilisable, c'est-à-dire qu'elle doit pouvoir être traitée par lui facilement, et ne pas engager de sa part un trop grand coût cognitif [Voir Intelligibilité de l'information].

II. Didact. L'une des entrées possibles dans le concept essentiel de pertinence peut utiliser son caractère subjectif. Dans une activité d'information ouverte - lorsque le sujet détermine lui-même son sujet et sa problématique - le critère de pertinence est un jugement relevant de la subjectivité du sujet. Ce qui est pertinent pour untel ne l'est pas automatiquement pour un autre et l'est encore moins dans l'absolu. De même qu'une information pour tel élève ne reste qu'une donnée propositionnelle pour tel autre, et inversement. Il entre ainsi dans cette réflexion sur le concept de pertinence l'idée qu'une donnée, pour être pertinente, doit se montrer nécessairement utile et facultativement intéressante. L'intérêt n'est pas un critère de la pertinence puisqu'il peut entraîner ailleurs que dans le périmètre de la recherche. Dans certains cas, il peut motiver, dynamiser la recherche, et dans d'autres, au contraire, la ralentir, la désorienter et conduire à une perte de la représentation du but. Si l'utilité reste un critère objectif et de l'ordre de la nécessité, l'intérêt se révèle un critère subjectif de l'ordre de la contingence.

Pour conclure, nous proposons que le concept de pertinence, dans une activité de recherche d'informations, s'articule à partir de trois conditions essentielles : la relativité, l'utilité et l'utilisabilité. Une information est donc pertinente si :

  • elle entretient un rapport avec le besoin exprimé ou en cours d'élaboration (relativité) ;
  • elle apporte un élément nouveau de connaissance dans ce sens (l'utilité) ;
  • elle peut être facilement traitée par le sujet (utilisabilité).

Enfin, il est utile de rappeler que le concept de pertinence s'inscrit dans la construction du concept général d'information, dans la mesure où il permet sa différenciation d'avec la donnée informationnelle, via un processus de signification-valorisation.

Termes corrélés

Donnée informationnelle - Besoin d'information - Information - Représentation du but - Valorisation de l'information

[1] DINET, Jérôme, ROUET, Jean-François. La recherche d’informations : processus cognitifs, facteurs de difficultés et dimension de l’expertise. In PAGANELLI, C. Interaction homme-machine et recherche d'information. Paris :  Hermès, 2002. p. 133-161

Recherche avancée