Vous êtes ici :

Évaluation de l'information

Évaluation de l'information

Didact. L'évaluation de l'information est un concept générique opératoire lors des activités de recherche d'information. Le but de l'évaluation est de savoir s'il faut ou non sélectionner, exploiter et s'approprier l'information en question. Il s'agit en fait d'attribuer une valeur, i.e. une signification à l'information au moyen d'un jugement. Or ce jugement ne peut être que relatif, puisqu'il engage le sujet qui évalue. Ainsi, au terme de ce jugement, telle information peut être conservée par Pierre mais être rejetée par Paul. Le processus d'évaluation met donc en relation un objet à évaluer, qui est l'information, et un sujet qui évalue, Pierre ou Paul. Ce constat fait apparaître deux niveaux distincts.

Un premier niveau s'intéresse à l'objet pour lui-même. L'évaluation porte alors sur ses deux composants essentiels : la part de connaissance qu'il contient et la source de sa production.

Le premier composant nous est livré sous la forme d'une donnée informationnelle dont la valorisation, i.e. l'attribution d'une signification, aura pour conséquence de l'élever ou non au statut d'information [Voir Valorisation de l'information]. La question de l'évaluation est bien une question portant sur le sens et l'élève, à ce stade doit distinguer entre le «donné» disponible et l'information pertinente (Voir infra). Mais le jugement porte encore sur l'élément de connaissance contenu, i.e. informé dans la donnée. N'étant généralement pas expert du domaine considéré, l'élève doit élaborer une stratégie de consultation d'autres ressources afin de confronter les données proposées [Voir Vérifiabilité des données]. Il devra cependant se garder de ne comparer que des documents, lesquels peuvent avoir même origine, pour se concentrer sur la confrontation de sources bien distinctes. Enfin, la connaissance de différentes catégories d'informations lui permettra de les classer selon leur degré d'importance, au vu notamment, soit de leur contenu, soit de leur motif [Voir Types d'informations].

Le second composant de l'objet information est sa source. Prendre connaissance de la catégorie d'acteurs sociaux (organisme, institution, collectivité) destinatrice de l'information peut influencer la réception de celle-ci au motif que des intérêts particuliers ont présidé à sa production. L'évaluation du rapport de l'information avec ces représentations de la vérité conduit à faire correspondre à chaque type de discours, référent de l'énonciation, des finalités qui lui sont propres [Voir Véridicité de la source]. Dans ce même ordre d'idée, on encouragera également l'élève, tant que faire se peut, à se rapprocher de la source primaire de l'information [Voir Source primaire / Source secondaire]. Mais la source doit encore être validée par la connaissance et la reconnaissance de son auteur, pris ici dans son sens général de destinateur de l'information. Celui-ci doit pouvoir être identifié avec précision, de même qu'il doit, en sa qualité d'auteur, se donner les moyens d'engager sa responsabilité. La reconnaissance de son expertise, pour un novice, ne peut se faire que par l'estimation d'une notoriété et de la caution scientifique dont il peut éventuellement bénéficier [Voir Validation des sources].

Fig. 1 : L'évaluation de l'information et ses trois composants : la donnée informationnelle, sa source et sa pertinence au regard de l'activité de recherche d'informations. [SavoirsCDI. 2007]
Fig. 1 : L'évaluation de l'information et ses trois composants : la donnée informationnelle, sa source et sa pertinence au regard de l'activité de recherche d'informations. [SavoirsCDI. 2007]

Si le premier niveau concernait l'objet information à évaluer, le second intéresse particulièrement le sujet évaluateur. La donnée peut bien être vérifiée et sa part de connaissance attestée, de même la source peut, après avoir été contrôlée, fournir toutes garanties nécessaires à une exploitation sans risque. Il n'en reste pas moins qu'il appartient au sujet responsable de son activité documentaire de décider si cette donnée peut lui être utile ou non. Le sens qu'il lui reconnaît, au regard du sens qu'il donne à son activité, affecte une certaine valeur à la donnée et concourt à faire d'elle une information. Ce rapport à établir, sur un plan sémantique et cognitif, entre la donnée informationnelle et le besoin de connaissance à l'origine de l'activité de recherche d'information relève du jugement de pertinence. Rappelons que pour être pertinente, une donnée informationnelle doit se rapporter au thème de la recherche (Relativité), apporter un ou des éléments de connaissance nouveaux (utilité) et se révéler intelligible (Utilisabilité).

Ainsi, évaluer une information revient à porter un jugement de valeur sur une donnée informationnelle, une source et un degré de pertinence.

Termes corrélés

Information - Donnée informationnelle - Source - Valorisation de l'information - Vérifiabilité des données - Types d'informations - Source primaire / Source secondaire - Validation des sources - Pertinence

Recherche avancée