Vous êtes ici :

Donnée informationnelle

Donnée informationnelle

I.  La donnée informationnelle, abusivement appelée information, est le produit de l'encodage, par l'émetteur [Voir Informeur], d'un élément de connaissance destiné à être divulgué, et de son inscription sur un support à des fins de stockage et de communication [Voir Information].

La donnée informationnelle prend, dès l'instant de son inscription, une indépendance par rapport à son émetteur. Elle constitue en effet le produit finalisé de l'acte d'information de la connaissance et ne peut ainsi être confondue avec la connaissance elle-même, celle qui a été mobilisée par le destinateur. Disponible, stockable et dans l'attente d'une signification, la donnée informationnelle s'oppose à l'information par les caractéristiques inhérentes à sa nature : l'objectivité, qui la fait exister par elle-même ; la potentialité, qui en fait une information en puissance mais non encore réalisée ; l'intemporalité, relative à ce temps indéterminé de disponibilité, à opposer au temps court de la prise d'information par le chercheur.

C'est au récepteur [Voir Informé] qu'il appartient de faire devenir la donnée en une information chargée de sens ou de la laisser à l'état de donnée en la rejetant. En la sélectionnant pour sa pertinence au regard du projet qu'il s'est fixé, l'informé lui attribue une valeur sémantique, voire cognitive et, de ce fait, la fait accéder au statut d'information [Voir Valorisation de l'information]. Une information est donc une donnée informationnelle dans laquelle est perçue, de manière toute subjective, un élément de connaissance utile au projet et susceptible d'être intégré à des connaissances personnelles existantes. La donnée informationnelle, en quelque sorte, est donc le support du désir de connaissance du sujet.

II. Didact. La distinction à opérer entre les concepts de donnée informationnelle et d'information s'établit à partir du concept de pertinence. L'information est en effet ce qui entretient un rapport avec le projet de connaissance guidant l'activité de recherche d'information. Ainsi, une donnée pertinente, et donc utile, devient une information qui peut faire l'objet d'un traitement. Ceci sous-tend la capacité à sélectionner l'information potentielle qui est disponible à l'intérieur d'un document. L'élève doit ainsi différencier entre ce qui est éventuellement intéressant - c'est-à-dire beaucoup - et qui reste de l'ordre de la donnée, et ce qui est utile, voire nécessaire - c'est-à-dire beaucoup moins - et qui est de l'ordre de l'information. De fait, tout ce qui est «donné» n'est pas pour autant à prendre.

Une information se caractérise par son pouvoir discriminant, dans la mesure où elle permet, à chacune de ses occurrences, de réduire l'incertitude de la recherche et de faire progresser la compréhension. Autant la détermination d'une information dynamise l'activité, autant l'accumulation des données la ralentit.

L'appropriation du concept de donnée informationnelle s'accompagne chez l'élève d'un changement de représentation à l'égard du Web. Passer de l'idée d'un lieu de toutes les connaissances à celui de l'information est déjà une chose. Passer de celle-ci à la compréhension du Web comme un gigantesque réservoir de données qui seraient potentiellement pertinentes en est une autre. C'est toute la conception humaniste de l'information saisie comme support de signification qui est en jeu dans ce travail.

Termes corrélés

Information - Valorisation de l'information - Pertinence

Recherche avancée