Vous êtes ici :

Besoin d'information

Besoin d'information

I. Le besoin d'information résulte d'une prise de conscience, par le sujet, du manque de connaissances nécessaires à la résolution d'un problème ou à l'atteinte d'un objectif visé et ce dans une situation donnée (Le Coadic, 1998, Le Coadic, 2004, [1] Tricot, 2004 [2]). Ce manque, expression d'une «impulsion d'ordre cognitif» non satisfaite, peut être partiel ou total. Il peut être ressenti de manière plus ou moins consciente (Sarmejeanne, 2003 [3]), ce qui le range selon nous du côté des connaissances métacognitives responsables de la production et de la conduite des activités de résolution de problèmes. Toujours dépendant d'un contexte pour pouvoir émerger, le manque génère un besoin d'information susceptible de déclencher une activité documentaire dont le but vise, dans ce cas, la satisfaction de ce besoin. Cependant, l'activité documentaire, si elle cherche généralement à pallier un manque, peut tout aussi bien viser la confirmation d'une connaissance existante ou chercher à la compléter.

Du point de vue du sujet, les études en psychologie cognitive établissent que le besoin d'information est d'autant mieux identifié que le chercheur dispose déjà d'un minimum de connaissances sur le domaine considéré pour pouvoir se représenter ce qui lui manque (Tricot, 2004 [2]). Aussi est-il nécessaire de disposer d'un certain stock de connaissances avant de pouvoir convoquer efficacement cette méta-connaissance, laquelle vise, in fine, la réduction d'une incertitude.

Du point de vue de la bibliothéconomie, le besoin d'information engage la capacité de réponse du système d'information. Les études dans ce domaine s'intéressent donc au diagnostic du besoin, i.e. aux conditions et aux méthodes permettant une analyse pertinente du besoin d'information dans le but d'optimiser l'adéquation entre la question posée et la réponse du système.

Enfin, Yves-François Le Coadic (1998) [1] pose que la formulation du besoin d'information se manifeste au travers d'une négociation entre le chercheur et le système d'information. Il en ressort d'une part que la question est l'indicateur essentiel du besoin d'information et que, d'autre part, le couple question/réponse conditionne la base de l'interaction informationnelle avec le système, laquelle a pour but d'acheminer progressivement le chercheur vers la satisfaction de son besoin et la fin de l'activité documentaire.

II. Didact. S'interroger sur le «besoin d'information» en tant que concept et sa possible didactisation implique tout d'abord de connaître son statut épistémologique. Quelques référentiels de compétences informationnelles le présentent, sans pour autant le définir, comme une compétence générique incluse dans la première étape de la démarche documentaire. Celui de l' Association of college and research libraries (ACRL, 2005 [4]), à titre d'exemple, en fait ainsi le premier indicateur de performance de sa norme dans le processus de problématisation d'une recherche. André Tricot (2004) [2] replace cette compétence dans un contexte plus large. Il s'agit pour lui d'une compétence cognitive générale, propre à toute activité de résolution de problèmes et non pas spécifique aux activités de recherches documentaires. Yves François Le Coadic (1999) [1], pour sa part, l'érige en connaissance scientifique de premier plan, ou métasavoir, permettant à l'usager de savoir s'informer. Pour notre part, nous reviendrons sur l'idée que le besoin d'information correspond à la prise de conscience d'un écart entre une représentation de ce que je (crois que je) sais et une représentation de ce dont je pense avoir besoin pour résoudre un problème d'ordre cognitif. Pour ramener l'activité de type résolution de problème à une activité documentaire, il faut encore (faire) admettre que le processus intellectuel à l'oeuvre peut tirer profit d'un usage d'informations documentaires. Mais l'identification de ce besoin peut encore dépendre de la tâche à effectuer, du type particulier de production finale à réaliser, ou encore de l'expérience qu'a le sujet de ce genre d'activité. Un ensemble de connaissances, regroupant des savoirs de soi et des savoirs sur les catégories d'activités, sont ainsi convoquées. Le besoin d'information peut alors être compris comme une connaissance d'ordre métacognitif dont la maîtrise progressive doit résulter de l'articulation entre une approche procédurale et une approche conceptuelle.

La question se complique encore si l'on prend en compte la personne qui est à l'origine de l'activité. De fait, l'émergence du besoin ne se présente pas de la même façon selon que le but à atteindre a été défini par le maître et pour l'élève, ou par l'élève et pour lui-même. Dans la première éventualité, il s'agira d'une commande, ce que Vincent Sarmejeanne (2003) [3] nomme «besoin primaire», et il appartiendra à l'élève de s'approprier ce besoin d'information. S'il n'y parvient pas, il nourrira alors le sentiment que c'est le professeur qui a un besoin d'information. C'est le cas de cet élève venant au CDI pour chercher de la documentation «pour le professeur» ! Dans la seconde éventualité, lorsque l'élève définit un but pour lui-même, le besoin d'information sert de fondement métacognitif à la construction du problème et à l'évolution de la question de la recherche. C'est le cas de situations pédagogiques interstructurantes tel que les TPE, TIPE, PPCP et, pourquoi pas, les IDD au collège.

Quoiqu'il en soit, la construction du besoin d'information sert, pour l'élève, à se donner une représentation du but, à planifier son activité et à reconnaître et identifier les accès aux ressources documentaires. C'est bien dans ce contexte d'interaction avec un système d'information que la nécessaire prise de conscience, assortie d'une connaissance du besoin d'information, prend son sens.

Termes corrélés

Système d'information - Représentation du but

[1] : LE COADIC, Yves-FrançoisLe besoin d’information : Formulation, négociation, diagnostic. Paris : ADBS, 1998
LE COADIC, Yves-François. Maîtrise de l’information et métasavoir. Médiadoc, juin 1999. p. 23- 30.
LE COADIC, Yves-François. La Science de l’information. Paris :  PUF, 2004.
[2] : TRICOT, André. Apprentissage et recherche d’information avec des documents électroniques.  Mémoire en vue de l’habilitation à diriger des recherches. Discipline : Psychologie, soutenue le 15-12-2003.
TRICOT,  André. Besoin d’information. In  Argos, décembre 2004, n°36, p. 36-39.
[3] : SARMEJEANNE, Vincent. L’enseignant de lycée et son besoin d’information : de la connaissance au savoir, vers la définition d’un besoin spécifique. Esquisse, juin-juillet-août 2003, n°28-33, p. 68-75.
[4] : ACRL. Normes sur les compétences informationnelles dans l’enseignement supérieur de l’Association of College & Research Libraries (ACRL). Québec : CREPUC, 2005 [en ligne]. Disponible à l'adresse :
Ouvre ce lien externe dans une nouvelle fenêtrehttp://www.crepuq.qc.ca/IMG/pdf/normeacrl-web-03-05-v4.pdf

Recherche avancée