Vous êtes ici :

  • Google+
  • Imprimer

Danielles Gérentes est professeur documentaliste au collège Louis Pasteur de La Chapelle Saint Mesmin (Loiret). Au travers de son témoignage, elle nous rend compte des pratiques d'écriture numérique que des élèves de 6ème et de 3ème peuvent expérimenter en participant au Défi Babélio.

Petit historique rapide

Le Défi-Babelio est né en 2012, sur une idée de Magalie Bossuyt, professeure-documentaliste en lycée (Carcassonne), qui a imaginé le projet après avoir expérimenté avec une classe l'usage du réseau social littéraire Babelio. Elle a ensuite facilement convaincu plusieurs collègues de la rejoindre dans cette aventure. Parmi les profs-documentalistes 'pionniers' du défi-babelio, on peut citer Caroline Soubic (La Seyne/Mer), qui fait toujours partie de l'équipe de pilotage, Anne Delannoy, Fabienne Rondet, Frédérique Yvetot, et Gaël Louiche, qui continuent également d'apporter leurs pierres à l'édifice.

En cette rentrée 2015, le défi-Babelio junior est créé pour le niveau CM2-6e (pouvant s'élargir aux CM1 et 5e), piloté par Marion Utéza (Besançon) et moi-même.

Depuis la première édition du défi en 2012-2013 pour laquelle 6 établissements étaient impliqués, le nombre de participants n'a cessé d'augmenter, pour atteindre cette année plus de 110 écoles, collèges et lycées inscrits sur les 2 défis.

Principes du défi Babelio

Les groupes (classes ou clubs) participants partagent la lecture d'une sélection de romans, BD, albums de littérature jeunesse, de parution récente. La sélection pour le niveau 4e-3e-lycée se compose de 40 titres, celle du défi-Babelio junior en comporte 30 (choisis par les professeurs-documentalistes).

Un compte classe (ou club) est créé sur le réseau social littéraire Babelio, pour constituer une bibliothèque virtuelle commune. Les élèves y déposeront leurs critiques, extraits sélectionnés, quiz, à partager avec les autres élèves participants.

Des interactions sont possibles sur babelio.com, par la publication de commentaires sur les autres critiques, l'échange de quiz (à créer et à résoudre) et de messages entre classes.

Diverses activités reposant sur l'utilisation d'outils numériques en ligne sont proposées au cours de l'année : 

  • Création de nuages de tags (avec Tagxedo – Tagul) : sélection de mots-clés en lien avec l'histoire, pour faire deviner un titre.
  • Création de 'booktrailers' = clips littéraires (à réaliser avec Prezi, Powtoon, Animoto,...)
  •  Instadéfibabelio : Photo-énigmes sur Instagram, pour deviner des titres de la sélection.
  • Correspondance par twitter, ou hangout entre classes, ou avec des auteurs.
  • Rencontres en local (liaisons école-collège, ou collège-lycée)
  • Grand quiz final en mai : Questionnaire à choix multiples, portant sur l'ensemble de la sélection 
    les lecteurs répondent collectivement sur le réseau Babelio à partir du compte classe. 

En fin d'année, les classes les plus actives sont récompensées pour l'ensemble de leurs productions et selon leur réussite au grand quiz final.

En parallèle, un défi en anglais est également proposé aux établissements : le « Book'in project », avec une sélection de livres en langue anglaise, composée surtout des romans graphiques, BD et mangas. (Plus de détails sur le site https://sites.google.com/site/defibabelio/book-in-project)

Toutes les activités proposées sont totalement facultatives : Le défi Babelio implique une grande liberté, chaque enseignant peut y participer totalement ou partiellement. Le calendrier des actions est indicatif, aucune date n'est impérative, excepté celle qui limite le délai de réponse au grand quiz final.

Objectifs du défi Babelio

  • Découvrir de nouveaux titres de littérature jeunesse.
  • Découvrir un réseau social littéraire : Babelio.
  • Construire une bibliothèque virtuelle pour la classe.
  • Savoir exprimer son avis, et échanger ses impressions de lecture avec d'autres élèves.
  • Développer la notion d'argumentation à travers les critiques littéraires.
  • Apprendre à maîtriser son identité numérique.
  • Expérimenter de nouveaux outils numériques pour promouvoir et partager ses lectures. 

Compétences du socle visées 

  • C1 : Maîtrise de la langue
  • C4 : Maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication
  • C6 : Compétences sociales et civiques 

La plupart des objectifs du défi-Babelio s'inscrivent dans l'Education aux médias et à l'information (EMI), dont la stratégie principale consiste à « permettre aux élèves d'exercer leur citoyenneté dans une société de l'information et de la communication, former des « cybercitoyens » actifs, éclairés et responsables de demain. » (Eduscol)

Le prejet du collège Pasteur (La Chapelle Saint Mesmin - 45)

J'ai découvert l'existence du défi Babelio en septembre 2014, par le biais des réseaux sociaux, en particulier twitter, outil privilégié de transmission des informations concernant cette action. Séduite par l'idée de « dépoussiérer » l'image de la lecture auprès de nos jeunes élèves, par des activités utilisant outils numériques et réseaux sociaux, j'ai inscrit au défi un groupe d'une douzaine de volontaires (niveau 4e essentiellement), en créant un compte pour le club-lecture sur Babelio.

Suite à cette expérimentation modeste, nous voici cette année engagés dans une démarche de projet avec trois professeurs de français : 2 classes de 3e et une classe de 6e participeront toute l'année aux défis proposés, soit près de 80 élèves.

Les professeurs d'EMC collaborent également au projet, en accordant une place à l'identité numérique dans leur progression : nous prévoyons de créer les comptes classes dans ce cadre : choix des pseudos, avatar, présentation de la classe sur le réseau Babelio, l'occasion de réfléchir aux traces numériques que l'on laisse sur le net, et d'apprendre à rester prudent sur les réseaux.

Nous n'avons pas prévu de créer de compte twitter pour les classes cette année. Mais des cours de français seront consacrés à l'écriture de critiques sur le réseau Babelio, et à la création de quiz.

Pour les deux classes de 3e, notre objectif est de créer une émulation, par le bouche-à-oreille dans le collège, grâce aux activités proposées, souvent ludiques, et au partage avec des lecteurs du monde entier. Nous espérons ainsi inciter les élèves des deux classes à lire plus de romans, et permettre à certains de découvrir ou redécouvrir le plaisir de lire.

Les professeurs de français voient aussi dans cette action la possibilité de traiter autrement la critique littéraire et l'argumentation, en modernisant l'approche de la lecture.

Pour la classe de 6e, le projet s'appuie sur une liaison avec les écoles de la ville : au moins 2 classes de CM2 vont participer au défi JUNIOR, avec la collaboration de la médiathèque municipale. Cette liaison fera l'objet de rencontres entre les classes, au collège et à la Médiathèque. La critique littéraire sera abordée de manière plus modeste, mais l'identité numérique sera abordée, comme avec les 3e, lors de la création du compte Babelio de la classe, et lors des échanges par commentaires ou messagerie.

Faire découvrir la sélection

Lors de la première séance de découverte des titres, nous proposons aux élèves un jeu d'association, consistant à relier chaque livre à une énigme. Cette activité permet un premier contact avec la sélection, pour les conduire au choix de leur première lecture. Chaque élève repart avec un livre, accompagné d'une petite fiche-guide permettant de garder une trace de la lecture (contenant court résumé / personnages / avis personnel / extrait )

La séance suivante sera consacrée à la création des comptes classes (EMC), et la troisième à la rédaction des critiques sur le réseau Babelio, en salle informatique.

Les élèves qui le souhaitent pourront participer plus activement aux défis lors de séances programmées sur le temps de midi au CDI.

En participant au défi Babelio, les élèves, citoyens de demain, développent une idée nouvelle de l'écriture numérique : la découverte d'un réseau social littéraire leur permet notamment de réaliser que les réseaux peuvent avoir une fonction différente de l'idée qu'ils en ont généralement. Ils découvrent également que les enseignants ne sont pas hostiles par principe aux réseaux sociaux, et qu'ils peuvent représenter des outils pour apprendre. Lors de la création des comptes classes, et des échanges avec les autres lecteurs sur Babelio, il est important de responsabiliser les jeunes au sujet des traces qu'ils peuvent laisser sur le web, pour les sensibiliser à la notion d'identité numérique.

De même, la manipulation de nouveaux logiciels de présentation et de création les familiarise un peu plus avec l'écriture numérique, attise leur curiosité pour trouver de nouveaux outils en ligne. Ils apprennent également, par ces 'créations numériques', à respecter les droits d'auteurs, à rechercher des ressources libres, et à citer leurs sources.

Le défi Babelio, projet littéraire protéiforme, représente donc un excellent support d'apprentissage de la lecture et de l'écriture numériques, et permet une approche pertinente de l'internet responsable.

Pour aller plus loin

Liens utiles 

Recherche avancée