Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

Pour mémoirePour mémoire

Les jeux olympiques : des enjeux multiples

Introduction

Les prochains Jeux olympiques ont lieu à Londres pendant l’été 2012. Cette manifestation représente bien plus qu’une rencontre de la jeunesse mondiale en dépassant largement le cadre du simple événement sportif. De fait, depuis l’Antiquité, les Jeux olympiques s’intègrent à un ensemble de phénomènes et d’événements historiques qu’ils viennent éclairer, auxquels ils donnent parfois une dimension particulière. Par retour, ces mêmes conjonctures internationales influencent l’existence et le déroulement même des jeux.

Pour l’enseignant, ils sont une voie d’entrée possible, un sujet d’étude pour aborder bon nombre de thèmes présents dans les programmes scolaires des classes de collège et de lycée (http://eduscol.education.fr/histoire-geographie/ Rubrique Enseigner) qui apparaissent dans les titres retenus pour les différents thèmes du dossier.

Le Comité international olympique (CIO), l’institution chargée d’administrer les Jeux olympiques, participe à l’organisation du monde au même titre que d’autres organisations internationales : il possède davantage de pays membres (204 en 2010) que l’ONU elle-même (193 en 2010). Si le Comité a cherché à maintenir le plus longtemps possible une ligne de séparation nette entre les politiques nationale, internationale et le sport, il agit assez souvent comme un véritable corps diplomatique. Peut-il véritablement en être autrement quand les États eux-mêmes considèrent les Jeux comme des vitrines, des lieux de revendication ?

Ce dossier replace les Jeux olympiques dans les relations internationales tout au long du XXe siècle, en montrant qu’ils sont devenus un théâtre de ces relations, lieux d’expression des rapports de force, dans l’entre-deux-guerres comme dans les temps de la guerre froide ou de la décolonisation. Ils s’avèrent être un moyen de construire ces relations internationales sous de nouvelles dimensions puisqu’ils s’intègrent aux stratégies de domination, d’affirmation, de revendication. Parallèlement, les Jeux olympiques sont devenus une tribune pour des groupes ethniques, nationaux ou identitaires en recherche de reconnaissance.

L’objet de ce dossier permet d’aborder des thèmes connexes notamment économiques, sociaux et culturels comme le développement des pratiques sportives dans les sociétés de consommation de masse. En effet, les Jeux olympiques sont à plusieurs égards une expression de la mondialisation et de la globalisation, à la fois objet et moyen de l’uniformisation comme événement médiatisé à l’échelle planétaire (4,7 milliards de téléspectateurs pour l’ensemble des Jeux de Pékin en 2008).

La charte olympique déclare : « Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne, qu’elle soit pour des raisons raciales, religieuses, politiques, de sexe ou autres est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique. » Les Jeux olympiques posent donc la question de la marginalité. Si des Jeux récents ont permis de célébrer des progrès notables, comme par exemple la fin de l’apartheid en 1992 à Barcelone, les Jeux relèvent la problématique de l’intégration au plus grand événement sportif mondial des groupes sociaux, ethniques, d’athlètes définis selon leurs genres, leur handicap. Lors des mêmes Jeux de Barcelone, 35 pays n’avaient aucune femme dans leur délégation ! La place de la femme dans le monde du sport prend une dimension particulière qui peut révéler celle qu’elle occupe dans chaque société. L’enjeu du débat dépasse la seule participation des femmes, lentement acquise, et prend aujourd’hui la dimension d’une réflexion sur la place des femmes musulmanes et la diversité des enjeux corrélés, abordable avec des élèves en éducation civique juridique et sociale (ECJS).

Ainsi, les Jeux olympiques sont non seulement un terrain pédagogiquement fertile pour l’étude de l’histoire, de la géographie, de l’ECJS mais aussi pour celle de l’histoire des arts puisqu’ils donnent lieu à de multiples productions graphiques étudiables avec les élèves : affiches, photographies, timbres, films… D’ailleurs les Jeux ont longtemps maintenu des épreuves artistiques ; Coubertin lui-même fut médaillé d’or en 1912 dans une épreuve pour avoir rédigé une Ode au sport ! De fait, l’extraordinaire réussite des Jeux olympiques tient sans doute à leur médiatisation, à la diversité des supports utilisés qui leur confèrent une dimension universelle. Le dossier privilégie l’étude de documents essentiellement iconographiques pour atteindre des objectifs simples. Le document étudié porte sur un événement, qui est d’abord sportif. Il s’agit ensuite de l’intégrer à une démarche d’apprentissage en histoire par une mise au point thématique et de commentaires de documents (photographies, affiches, timbres, textes, vidéos…). Cette démarche permet de présenter la diversité des enjeux que représentent les Jeux olympiques depuis leur rénovation.

Conception et réalisation du dossier
Auteur : Pierrick Hervé, professeur agrégé, CPGE littéraires, Lycée Camille-Guérin, Poitiers (86)
Chargée de mission : Marie-Christine Bonneau-Darmagnac 
 Chef de projet éditorial : Emmanuel Lancry
 Iconographe : Adeline Riou
 Graphisme/intégration technique/intégration éditoriale : Unité de production web
 Secrétaire de rédaction : Laëtitia Pourel

Légende photo (page d'accueil) : Cérémonie d’ouverture des JO d’Atlanta en 1996 commémorant le centenaire des Jeux.