Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

Pour mémoirePour mémoire

L'armistice du 11 novembre 1918

La première guerre totale

Avec la guerre de position qui se met en place à partir de 1915, les belligérants s’installent dans une guerre longue. Dès lors l’effort de guerre mobilise populations et économies. La nécessité de produire du matériel de guerre en grande quantité conduit les États à organiser une véritable économie de guerre à l'arrière, en orientant la production des industries vers la production d'armements et en faisant appel aux femmes et à la main d'œuvre des colonies pour remplacer les hommes devenus combattants. Partout, l'État multiplie les interventions. La guerre, de plus en plus coûteuse, est financée par le recours à l'impôt et à l'emprunt. Pour maintenir le consensus et alimenter le patriotisme des opinions, une intense propagande se développe comme une croisade contre l’ennemi, tendant à masquer les réalités de la guerre. On trouve développés entre 1914 et 1918 les caractères de la guerre totale que l'on retrouvera dans sa forme la plus achevée pendant la Seconde Guerre mondiale. On peut d'ailleurs noter que le concept de « guerre totale » est élaboré à l'origine par Ludendorff dans un livre portant ce titre en 1935, dans lequel il développe l'idée que le pouvoir politique doit être entièrement subordonné à la guerre afin d'assurer la stabilité idéologique et le moral à l'arrière.