Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page
Logo ESPACES CNDP

Pour mémoirePour mémoire

L'armistice du 11 novembre 1918

1918 : une Europe meurtrie

L’Europe a été meurtrie par la guerre. Les pertes humaines sont sans précédent : près de 10 millions de morts et le double de blessés. Des écrivains y voient la fin de la civilisation. La situation est aggravée par le déficit des naissances pendant la guerre. La guerre a aussi entraîné le massacre des populations civiles, avec le premier génocide du XXe siècle en Arménie. Le bilan économique est désastreux. Les destructions sont considérables dans les zones de front (Nord et Nord-Est de la France en particulier). Il faut parfois reconstruire des villes entières. Le coût financier et social de la guerre est énorme. Les monnaies s'effondrent et la dette des États augmente. Les classes moyennes sont particulièrement affectées par la perte de valeur de la monnaie. Ce bilan affecte particulièrement les pays européens qui entament leur déclin sur la scène internationale. Un transfert de puissance se produit entre l'Europe et les États-Unis.